France Télécom abandonne son projet de fusion en Suisse

jeudi 3 juin 2010 18h41
 

PARIS (Reuters) - France Télécom a annoncé jeudi qu'il abandonnait son projet de fusion avec le suisse Sunrise, qui avait été bloqué récemment par l'autorité suisse de la concurrence.

L'opérateur télécoms français et le danois TDC, maison mère de Sunrise, ont fait savoir dans un communiqué qu'une analyse "détaillée" de la situation les avait conduit à décider de l'arrêt de leurs discussions.

"L'appel interjeté devant la Cour administrative fédérale sera également retiré", ont ajouté les deux groupes.

La Commission de la concurrence (COMCO) suisse a interdit en avril dernier la fusion entre Orange Communications, filiale suisse de France Télécom, et Sunrise Communications, le deuxième opérateur mobile suisse.

La Commission avait alors souligné que l'ensemble issu de la fusion aurait créé, conjointement avec le numéro un Swisscom, une position dominante collective.

Ce revers juridique en Suisse ne remet pas en cause la politique de fusion et d'acquisition de l'opérateur, ont indiqué des dirigeants de France Télécom à plusieurs reprises au cours des dernières semaines.

France Télécom est toujours à la recherche d'opportunités de consolidation dans les marchés matures, ainsi que de cibles dans les pays émergents, particulièrement en Afrique et au Moyen-Orient. (voir )

La Suisse compte pour moins de 1% des ventes globales du groupe, et moins de 1,5% de son Ebitda.

Le titre France Télécom a clôturé jeudi en hausse de 1,10%, à 15,60 euros, à comparer avec une progression de 1,59% de l'indice CAC 40.

Marie Mawad, avec la contribution de Julien Ponthus, édité par Jean-Michel Bélot

 
<p>France T&eacute;l&eacute;com abandonne son projet de fusion avec le suisse Sunrise, qui avait &eacute;t&eacute; bloqu&eacute; r&eacute;cemment par l'autorit&eacute; suisse de la concurrence. /Photot d'archives/REUTERS/Regis Duvignau (FRANCE BUSINESS)</p>