Orange veut se développer dans les transferts d'argent en Europe

mercredi 26 mai 2010 21h02
 

LONDRES (Reuters) - Orange, filiale de France Télécom, prévoit de proposer d'ici la fin de l'année des services de transfert d'argent sur mobile en Europe de l'Est, un segment considéré comme un important relais de croissance pour les opérateurs.

"Nous allons nous positionner très rapidement. Les défis, ce sont les autorités de régulation et les relations avec les banques", a déclaré à Reuters Olaf Swantee, directeur exécutif Europe d'Orange.

"Je suis confiant dans notre capacité à mettre en place un certain nombre de services d'ici la fin de l'année", a-t-il dit en marge du Sommet Open Mobile à Londres.

Les services financiers sur mobile ont commencé à se développer en majorité dans les pays émergents, comme le Kenya, mais Olaf Swantee anticipe également une demande en Europe de l'Est, où de nombreuses personnes travaillent loin de leur ville voire de leur pays d'origine.

Selon le cabinet Juniper Research, 500 millions de personnes à travers le monde utiliseront des services de transfert d'argent via mobile d'ici 2014, principalement dans les pays en développement.

Le groupement des acteurs du secteur, la GSM Association (GSMA), prévoit que les opérateurs pourraient gagner 5 milliards de dollars (4,1 milliards d'euros) par an d'ici 2012 en proposant ce type de services bancaires à leurs 364 millions de clients qui ne disposent pas d'un compte en banque.

Tarmo Virki, Jean Décotte pour le service français, édité par Gwénaëlle Barzic

 
<p>Orange, filiale de France T&eacute;l&eacute;com, pr&eacute;voit de proposer d'ici la fin de l'ann&eacute;e des services de transfert d'argent sur mobile en Europe de l'Est, un segment consid&eacute;r&eacute; comme un important relais de croissance pour les op&eacute;rateurs. /Photo d'archives/REUTERS/Toby Melville</p>