21 mai 2010 / 17:53 / il y a 7 ans

Les pénuries de composants électroniques pourraient durer

<p>Les composants &eacute;lectroniques de base, come cette puce m&eacute;moire Samsung, sont plus difficiles &agrave; se procurer depuis les restructurations et les faillites qui ont frapp&eacute; les producteurs. La prudence de ces derniers &agrave; relancer leur offre pourrait prolonger les difficult&eacute;s jusqu'au second semestre 2011. /Photo d'archives/LJW/DL</p>

par Georgina Prodhan

PARIS (Reuters) - La pénurie de composants électroniques de base qui affecte notamment les équipementiers télécoms Alcatel-Lucent et Ericsson pourrait durer jusqu'au second semestre 2011, limitant la capacité des fabricants à satisfaire une demande croissante.

Mémoires et autres composants fondamentaux comme les résistances et les condensateurs viennent à manquer après la baisse de la production des fabricants, qui ont réduit leurs effectifs, suspendu leurs achats d'équipements ou tout simplement fait faillite pendant la récession.

Contrairement à l'éclatement de la bulle internet en 2001, les fabricants de composants destinés à l'électronique grand public, les télécoms ou l'automobile ne mettent pas les bouchées doubles pour satisfaire la demande à court terme, afin d'éviter de se retrouver piégés si la reprise retombe.

Cette fois, des fournisseurs phares comme Hynix, Toshiba et Murata veulent évaluer la solidité de la demande avant d'investir dans de nouveaux équipements ou de procéder à des embauches.

"On a constaté que des secteurs à faible intensité capitalistique s'évertuaient à ramener leurs capacités aux niveaux standards, mais les secteurs à forte intensité capitalistiques se sont, eux, montrés un peu plus hésitants, en particulier les semi-conducteurs", a déclaré Tom Georgens, directeur général du fabricant d'équipements de stockages NetApp lors du Sommet sur les technologiques organisé cette semaine par Reuters.

FAILLITES DE PETITS FOURNISSEURS CHINOIS

Obtenir des composants est d'autant plus difficile que bon nombre d'entre eux étaient fabriqués par de petites entreprises chinoises qui ont fait faillite à cause de la récession, a souligné de son côté John Stankey, directeur des opérations de l'opérateur télécoms américain AT&T.

"Tout à coup, il ne reste plus que deux sociétés pour fabriquer un transistor très particulier, alors qu'elles étaient trois auparavant", a-t-il déclaré.

Les équipementiers télécoms Alcatel-Lucent et Ericsson ont expliqué leurs résultats trimestriels décevants par cette pénurie de composants, qui s'est ajoutée à la contraction du marché.

Rick Pierson, analyste qui suit le secteur des composants au sein du cabinet iSuppli, estime que les fournisseurs favorisent probablement les principaux fabricants d'ordinateurs portables et de téléphones portables, dont les ventes progressent, au détriment d'autres clients.

De grands fabricants d'électronique grand publics comme Hewlett-Packard, Apple, Cisco, Dell ou Nokia ont bien plus de chances que d'autres d'obtenir des composants en période de pénurie, souligne-t-il.

"Ce sont des clients stratégiques pour leurs fournisseurs".

Pour Rick Pierson, les interrogations sur la reprise économique font que la pénurie pourrait durer cette fois plus longtemps que les traditionnels 10-12 mois nécessaires pour embaucher et former les nouvelles recrues et installer des équipements.

Les fabricants de composants se montreront également plus prudents cette fois parce qu'ils maîtrisent mieux le phénomène de doubles commandes : les clients passent commande à deux fournisseurs, voire plus, et dès que l'un d'entre eux répond, ils annulent tout simplement les autres.

"Le reste de cette année risque d'être marqué par un marché tendu pour une bonne partie de ces composants", souligne Rick Pierson. "On commencera peut-être à apercevoir le bout du tunnel à la fin du premier trimestre ou au deuxième trimestre 2011".

Ben Verwaayen, directeur général d'Alcatel-Lucent, a déclaré lors du sommet Reuters que les équipementiers télécoms subissaient de plus en plus la concurrence du secteur automobile, à la recherche de composants pour satisfaire une reprise de la demande à la faveur des plans d'aides gouvernementaux de la filière.

Avec la contribution de Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below