Course contre la montre pour la nouvelle Arjel

vendredi 21 mai 2010 13h57
 

PARIS (Reuters) - L'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) a annoncé vendredi lors de son installation qu'elle avait reçu 20 demandes pour une ou plusieurs licences, avec en ligne de mire des premiers agréements début juin, quelques jours à peine avant le début de la Coupe du Monde.

L'installation de l'Arjel intervient dix jours après la promulgation de la loi encadrant l'ouverture à la concurrence des paris sportifs et hippiques et du poker sur internet, qui a connu un coup d'accélérateur législatif de dernière minute après avoir été maintes fois repoussée.

Jean-François Vilotte, président de cette autorité indépendante, a précisé lors d'une conférence de presse que les 30 requêtes d'agréement - chaque opérateur ayant pu en demande jusqu'à trois - concernaient principalement les paris sportifs et le poker.

Il a confirmé s'attendre à ce qu'au total 40 ou 50 opérateurs présentent une ou plusieurs demandes d'agréement aux licences d'une durée de cinq ans, qui seront toutes examinées simultanément quelle que soit leur nature.

"Des dossiers qui seraient complets et satisfaisants du point de vue des exigences de l'Arjel peuvent espérer se voir délivrer un agréement début juin", a expliqué Jean-François Vilotte à des journalistes, à l'issue de la conférence de presse.

L'opérateur autrichien Bwin - en coentreprise avec le groupe Amaury pour le site sajoo.fr -, BetClic (groupe Mangas Gaming), Unibet, Chiligaming, Partygaming et le britannique LadBrokes, en partenariat avec Canal+, sont d'ores et déjà dans les starting blocks pour obtenir une ou plusieurs licences.

"LA SITUATION N'ÉTAIT PLUS TENABLE"

L'Arjel avait déjà proposé des formulaires simplifiés aux candidats potentiels depuis quelques semaines, afin qu'ils puissent être prêts le 11 juin pour le coup d'envoi de la Coupe du monde, délai visé par le gouvernement pour régulariser les jeux d'argent en ligne, auxquels s'adonnent déjà 5% des Français.

"La situation n'était plus tenable et il était de la responsabilité du gouvernement de faire respecter le droit", a expliqué François Baroin, le ministre du Budget. "Il nous a paru raisonnable de faire le choix d'une ouverture maîtrisée."   Suite...

 
<p>L'Autorit&eacute; de r&eacute;gulation des jeux en ligne (Arjel) annonce lors de son installation qu'elle a re&ccedil;u 20 demandes pour une ou plusieurs licences, avec en ligne de mire des premiers agr&eacute;ments d&eacute;but juin, quelques jours &agrave; peine avant le d&eacute;but de la Coupe du Monde. /Photo d'archives/REUTERS/Katoly Arvai</p>