Opera a vu les téléchargements des navigateurs tripler en Europe

jeudi 20 mai 2010 17h33
 

PARIS (Reuters) - Opera Software a constaté un triplement du nombre quotidien de téléchargements de ses navigateurs en Europe depuis que Microsoft a donné aux utilisateurs un accès plus large aux navigateurs concurrents.

"Nous constatons une augmentation importante de notre base d'utilisateurs (...). Dans l'ensemble, nous sommes satisfaits", a déclaré jeudi Jon von Tetzchner, cofondateur d'Opera, lors du sommet Reuters sur les valeurs technologiques.

En mars, Microsoft a ajouté à son système d'exploitation Windows un écran d'accueil permettant aux internautes d'accéder à 12 navigateurs, faisant suite à un engagement pris auprès de la Commission européenne en décembre 2009 pour mettre un terme à un long conflit.

Opera, dont le navigateur mobile est le plus utilisé au monde, a lancé son navigateur sur l'iPhone d'Apple en avril. Jon von Tetzchner a indiqué qu'il adapterait probablement son navigateur pour l'iPad, dont le lancement en Europe est prévu le 28 mai.

"C'est naturel pour nous d'être sur l'iPad", a-t-il déclaré.

Opera est le quatrième navigateur utilisé en Europe derrière Internet Explorer de Microsoft, Firefox de Mozilla et Google Chrome

D'après les données compilées par le cabinet Statcounter entre avril et mai 2010, Opera ne détenait que 1,93% de part de marché, très loin des 52,81% d'Internet Explorer.

Sur le segment du mobile, en revanche, selon Statcounter, Opera est toujours numéro un mondial avec 27,01% de parts de marché en avril, contre 20,16% pour Apple.

"Beaucoup d'utilisateurs des pays émergents accèdent pour la première fois à l'internet à partir du mobile", a expliqué Jon von Tetzchner, estimant qu'il y avait sur ces marchés un potentiel à exploiter.

Opera a acheté fin avril FastMail, qui dispose d'environ 250.000 utilisateurs actifs, afin de proposer aux 100 millions d'utilisateurs de son navigateur un logiciel de courriel.

Claude Chendjou et Tarmo Virki, avec la contribution de Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot