France Télécom prévoit une reprise fragile en Europe

jeudi 20 mai 2010 16h13
 

par Marie Mawad

PARIS (Reuters) - France Télécom constate une stabilisation de son activité, mais ne voit pas à court terme de reprise rapide de la consommation en Europe, a déclaré jeudi Gervais Pellissier, le directeur financier de l'opérateur, dans le cadre du sommet Reuters des valeurs technologiques.

Le groupe compte intensifier sa présence dans les pays à forte croissance et envisage de réaliser des acquisitions ces prochains mois en Afrique et au Moyen-Orient, en privilégiant des cibles de taille moyenne, a-t-il ajouté.

"Nous avons toujours dit que nous voulions faire des opérations qui ne soient pas transformantes. Zain était à la limite de ce que nous pouvions faire en terme de taille, c'était la limite haute", a déclaré Gervais Pellissier.

Si le groupe indien Bharti revendait les actifs africains récemment rachetés au groupe koweïtien Zain, France Télécom les regarderait, a-t-il ajouté.

Gervais Pellissier a toutefois exclu d'éventuelles opérations importantes dans les zones émergentes, expliquant que la situation politique et économique de certains de ces pays était encore trop instable, et que miser beaucoup sur un pays en particulier était trop risqué pour être envisagé.

Il a expliqué que l'opérateur français souhaitait construire dès aujourd'hui des relations dans les pays où il anticipait des opportunités d'acquisitions futures. C'est le cas en Ethiopie, au Vietnam et en Algérie, a-t-il précisé.

France Télécom compte doubler d'ici cinq ans le chiffre d'affaires qu'il réalise dans les pays émergents, mais le groupe maintient également sa politique de consolidation dans les marchés matures.

En Suisse, où l'autorité de la concurrence a bloqué le rachat de Sunrise, France Télécom est toujours à la recherche d'une solution, et n'exclut pas d'avoir un nouveau partenaire, qui viendrait s'ajouter au schéma actuel.   Suite...

 
<p>Gervais Pellissier, directeur financier de France T&eacute;l&eacute;com. L'op&eacute;rateur envisage de r&eacute;aliser des acquisitions ces prochains mois en Afrique et au Moyen Orient et privil&eacute;gierait des cibles de taille moyenne, /Photo prise le 20 mai 2010/REUTERS/Jacky Naegelen</p>