Alcatel-Lucent confiant dans son bilan, pas de levée de fonds

jeudi 20 mai 2010 17h58
 

par Marie Mawad et Leila Abboud

PARIS (Reuters) - Alcatel-Lucent est confiant dans son bilan et n'a pas besoin de lever des fonds, même si la situation s'avérait moins favorable que prévu, a déclaré jeudi son directeur général, Ben Verwaayen.

Dans le cadre du sommet Reuters des valeurs technologiques, il a expliqué que le rebond des investissements des opérateurs télécoms constaté au premier trimestre n'était pas un phénomène de rattrapage lié à la conjoncture.

La reprise de la demande s'explique par des tendances de fond comme l'explosion du trafic de données sur mobiles, le potentiel de croissance dans les milieux ruraux et la convergence fixe-mobile, a détaillé Ben Verwaayen.

"Il faut comprendre pourquoi les marchés se reprennent. C'est la demande des consommateurs pour tous les services de données, où qu'ils soient, qui porte les marchés. Ce n'est pas un phénomène uniquement américain, on le constate partout dans le monde", a déclaré également le directeur général à Reuters Insider TV.

Alcatel-Lucent a fait état au premier trimestre d'un rebond de la demande, mais ses résultats se sont inscrits au-dessous des attentes, pénalisés par des pénuries de composants.

Des analystes se sont alors interrogés sur la capacité du groupe à atteindre ses objectifs de marge opérationnelle ajustée (prévue dans une fourchette de 1% à 5%) et de cash flow (à l'équilibre).

Des doutes ont également été soulevés, parmi les analystes, sur la solidité financière de l'équipementier télécoms.

"Nous sommes parfaitement satisfaits de notre bilan. Nous avons réglé cette partie. Nous y allons étape par étape. Malheureusement, la transformation prend du temps", a expliqué Ben Verwaayen.   Suite...

 
<p>Alcatel-Lucent est confiant dans son bilan et n'a pas besoin de lever des fonds, m&ecirc;me si la situation s'av&eacute;rait moins favorable que pr&eacute;vu, a estim&eacute; son directeur g&eacute;n&eacute;ral Ben Verwaayen lors du sommet Reuters des valeurs technologiques. /Photo prise le 20 mai 2010/REUTERS/Jacky Naegelen</p>