France Télécom pourrait envisager de baisser ses tarifs ADSL

mardi 18 mai 2010 12h15
 

PARIS (Reuters) - France Télécom pourrait envisager de baisser ses tarifs de la téléphonie fixe et l'ADSL si la régulation du secteur était revue, déclare son directeur général Stéphane Richard.

Dans un entretien publié dans Le Monde daté de mercredi, il reproche à l'autorité des télécoms (Arcep) de le considérer comme un acteur dominant et dénonce une "régulation asymétrique".

"Dans le fixe, l'ADSL, nous devons redevenir compétitifs", explique-t-il, "Cela passe peut-être par une baisse des tarifs, mais à condition que soit remise en cause la régulation actuelle du secteur".

France Télécom veut pratiquer, comme ses concurrents, du marketing croisé, c'est-à-dire pouvoir faire la promotion de ses offres de téléphonie fixe et d'ADSL auprès de ses abonnés dans le mobile et vice-versa.

Cyril Altmeyer et Marie Mawad, édité par Jean-Michel Bélot

 
<p>Selon le directeur g&eacute;n&eacute;ral de France T&eacute;l&eacute;com, St&eacute;phane Richard, l'op&eacute;rateur pourrait envisager de baisser ses tarifs de la t&eacute;l&eacute;phonie fixe et l'ADSL si la r&eacute;gulation du secteur &eacute;tait revue. /Photo prise le 25 f&eacute;vrier 2010/REUTERS/Beno&icirc;t Tessier</p>