Les résultats de Vodafone conformes aux attentes malgré l'Inde

mardi 18 mai 2010 10h35
 

par Kate Holton

LONDRES (Reuters) - Vodafone Group, deuxième opérateur de téléphonie mobile au monde par le chiffre d'affaires, a publié des résultats annuels conformes aux attentes et annoncé un relèvement de son dividende malgré la hausse de ses coûts sur le marché indien.

Le groupe britannique, qui compte 341 millions d'abonnés en incluant ses participations dans des opérateurs étrangers (comme SFR en France), a fait état d'une charge de dépréciation de 2,3 milliards de livres (2,7 milliards d'euros) au titre de sa filiale indienne, pour prendre en compte la hausse des licences de troisième génération et des redevances.

Malgré cette augmentation et l'intensification de la concurrence sur le marché indien, les résultats financiers de Vodafone sont en ligne, voire légèrement supérieurs aux attentes du marché.

Le groupe précise que son plan d'économies d'un milliard de livres a été mis en oeuvre avec un an d'avance sur les prévisions, ce qui le conduit à lancer un nouveau plan sur deux ans d'un montant équivalent.

Son chiffre d'affaires annuel, à fin mars 2010, a baissé de 2,3% sur l'exercice à 44,5 milliards de livres, hors effets de changes et changements de périmètre.

Le bénéfice avant impôt, charges financières, dépréciation et amortissement (Ebitda) annuel a atteint 14,7 milliards de livres, soit 100 millions de moins qu'attendu par le marché.

LE GROUPE VISE UN DIVIDENDE EN HAUSSE DE 7% PAR AN

Les résultats montrent une baisse des revenus des communications vocales et textes sur les marchés plus matures d'Europe occidentale et d'Europe centrale, ainsi qu'une diminution des revenus du "roaming", conséquence du repli des voyages d'affaires et du tourisme avec la crise.   Suite...

 
<p>Vodafone Group, deuxi&egrave;me op&eacute;rateur de t&eacute;l&eacute;phonie mobile au monde par le chiffre d'affaires, a publi&eacute; des r&eacute;sultats annuels conformes aux attentes et annonc&eacute; un rel&egrave;vement de son dividende malgr&eacute; la hausse de ses co&ucirc;ts sur le march&eacute; indien. /Photo d'archives/REUTERS/Luke MacGregor</p>