May 17, 2010 / 7:02 AM / in 7 years

Le secteur technologique veut croire à une poursuite du rebond

4 MINUTES DE LECTURE

<p>Les entreprises du secteur technologique veulent croire &agrave; une poursuite du rebond et &agrave; une deuxi&egrave;me moiti&eacute; d'ann&eacute;e plus vigoureuse, au terme d'un premier trimestre qui n'a pourtant pas refl&eacute;t&eacute; pleinement la reprise de la conjoncture. /Photo d'archives/Lee Jae-Won</p>

par Marie Mawad

PARIS (Reuters) - Les entreprises du secteur technologique veulent croire à une poursuite du rebond et à une deuxième moitié d'année plus vigoureuse, au terme d'un premier trimestre qui n'a pourtant pas reflété pleinement la reprise de la conjoncture.

Les entreprises technologiques qui participeront au sommet Reuters en diront sans doute plus sur leurs perspectives et sur les moyens qu'elles entendent mettre en oeuvre pour rebondir en 2010, qu'il s'agisse des opérateurs et équipementiers télécoms, ou des géants de l'informatique.

En Europe et aux États-Unis, la plupart des leaders du secteur ont largement maintenu leurs objectifs annuels et réaffirmé leur optimisme pour la suite. Plusieurs fabricants de semi-conducteurs, dont le numéro un mondial Intel, ont même fait état d'un début d'année meilleur que prévu, tandis que le franco-italien STMicroelectronics a relevé ses prévisions pour l'exercice.

Certains analystes se sont montrés plus sceptiques et les derniers résultats trimestriels ont reçu en Bourse un accueil plutôt mitigé.

Parmi les opérateurs qui seront présents au sommet organisé simultanément à Paris, Tokyo, New York et San Francisco figurent le géant britannique Vodafone ou encore le leader français France Télécom.

"Plus que jamais dans les télécoms, la question clé pour savoir s'ils délivreront les 'cash flows' promis est : qui peut maîtriser ses investissements et qui peut mener les transformations nécessaires dans son organisation et dans sa structure de coûts", résume un analyste basé à Londres.

La Question Clef Des Investissements

France Télécom a préservé son cash flow au premier trimestre en réduisant ses investissements dans le réseau et table sur un rebond de ses conquêtes de nouveaux abonnés au second semestre. Les analystes s'interrogent du coup sur les nouvelles offres commerciales que le groupe est susceptible de lancer prochainement pour parvenir à ses fins.

La frilosité des opérateurs à investir en 2009 a encore pesé sur le marché des équipements télécoms, déjà marqué par plusieurs années de morosité, et toute reprise des investissements est vue d'un très bon oeil chez les équipementiers.

Egalement invité à Paris, Alcatel-Lucent a observé un rebond de la demande au premier trimestre, tiré par les dépenses d'opérateurs américains tels qu'AT&T et Verizon. Tous deux seront aussi représentés au sommet Reuters, à San Francisco, l'occasion peut-être de déterminer avec eux si le rebond actuel peut être pérenne.

Les concurrents asiatiques d'Alcatel, ZTE et Huawei , feront partie du tour de table à Tokyo, tandis que le spécialiste des équipements de réseaux internet Cisco sera présent à l'édition américaine.

L'informatique sera également représentée au sommet avec aux État-Unis IBM et Microsoft, et à Paris l'éditeur de logiciels Dassault Systèmes.

Édité par Gilles Guillaume

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below