La prévision de bénéfice de Sony inférieur aux attentes

jeudi 13 mai 2010 09h26
 

TOKYO (Reuters) - Sony annonce anticiper pour l'exercice qui vient de commencer une multiplication par plus de cinq de son bénéfice opérationnel à la faveur d'une augmentation des ventes de ses produits phares.

Mais, en tablant sur un résultat opérationnel de 160 milliards de yens (1,4 milliard d'euros) sur les 12 mois à fin mars 2011, contre 31,77 milliards sur 2009-2010, le géant de l'électronique grand public se montre plus conservateur que les analystes financiers, qui avaient anticipé en moyenne 209,3 milliards de yens, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Pour atteindre son objectif, le deuxième fabricant mondial de téléviseurs LCD derrière Samsung Electronics compte ainsi sur le retour à la rentabilité de ses divisions télévision et consoles de jeux, qui ont fortement pesé sur les comptes de Sony ces dernières années.

Engagé dans une vaste réorganisation de ses activités, le groupe japonais a précisé avoir réduit ses coûts de 330 milliards de yens et a dit vouloir fermer six sites manufacturiers d'ici septembre 2010 pour en ramener le total à 43.

Sony, en concurrence avec Canon sur le marché des appareils photos numériques et avec Nintendo et Microsoft sur celui des consoles de jeux vidéo, a dit anticiper un bénéfice net de 50 milliards de yens sur 2010-2011 contre une perte de 40,8 milliards pour l'exercice qui s'est achevé le 31 mars.

En début de semaine, le groupe avait déjà dit que son bénéfice opérationnel 2009-2010 serait positif alors qu'il avait tablé sur un résultat négatif pendant une bonne partie de cet exercice.

Le titre Sony a terminé en hausse de 4,1% avant l'annonce des résultats, faisant mieux que la Bourse de Tokyo qui a gagné 2,18%.

Kiyoshi Takenaka, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

 
<p>Sony anticipe pour l'exercice qui vient de commencer une multiplication par plus de cinq de son b&eacute;n&eacute;fice op&eacute;rationnel &agrave; la faveur d'une augmentation des ventes de ses produits phares. Mais, en tablant sur un r&eacute;sultat op&eacute;rationnel de 160 milliards de yens (1,4 milliard d'euros) sur les 12 mois &agrave; fin mars 2011, le g&eacute;ant de l'&eacute;lectronique grand public se montre plus conservateur que les analystes financiers. /Photo prise le 13 mai 2010/REUTERS/Yuriko Nakao</p>