12 mai 2010 / 12:10 / il y a 7 ans

Microsoft met à jour Office, Google dans le viseur

<p>Microsoft lance ce mercredi une nouvelle version de sa suite logicielle Office, avec l'ambition de maintenir son emprise sur un march&eacute; tr&egrave;s lucratif alors que Google propose des alternatives gratuites sur internet &agrave; ces applications. /Photo prise le 6 octobre 2009/Charles Platiau</p>

par Bill Rigby et Alexei Oreskovic

NEW YORK/SAN FRANCISCO (Reuters) - Microsoft lance ce mercredi une nouvelle version de sa suite logicielle Office, avec l'ambition de maintenir son emprise sur un marché très lucratif alors que Google propose des alternatives gratuites sur internet à ces applications.

Le numéro un mondial des logiciels a mis à jour ses applications Word, Excel, Outlook et Powerpoint et propose désormais des versions en ligne de ces programmes pour garder le contact avec une nouvelle catégorie d'utilisateurs, nomades et connectés à internet, apparue depuis la dernière mise à jour en 2006.

Beaucoup s'attendent à ce qu'Office, pour laquelle Microsoft revendique 500 millions d'utilisateurs, maintienne son leadership dans le monde de l'entreprise. Mais la suite logicielle pourrait faire face à un début d'érosion de son statut d'"indispensable".

"A chaque fois que Microsoft sort une nouvelle version d'Office, leur chiffre d'affaires grimpe", a déclaré Toan Tran, analyste chez Morningstar. "Mais quelle est l'importance de cette mise à jour? Ils pourraient avoir plus de mal à convaincre les gens d'adopter cette nouvelle version."

Microsoft devrait annoncer mercredi toute une liste d'améliorations, comme la possibilité d'éditer des photos dans Word, d'utiliser la vidéo dans PowerPoint, de partager des documents et de gérer ses communications par courriels de nouvelles manières.

CLOUD COMPUTING

Mais la facette la plus intéressante de cette mise à jour est le choix de Microsoft de se tourner vers le "cloud computing", qui permet à ses utilisateurs de manipuler des documents stockés sur des serveurs à distance, après que Google a donné le ton.

"Ils arrivent sur notre terrain de jeu", a déclaré Dave Girouard, chargé des applications professionnelles chez Google. "Ils (Microsoft) ont reconnu que c'était l'avenir et maintenant nous pensons que nos produits et nos services vont bénéficier de beaucoup plus de considération".

La suite Google Docs - des alternatives allégées aux programmes de bureau de Microsoft - est disponible sur internet sans nécessité de télécharger un logiciel. Ces programmes sont gratuits pour une utilisation privée et coûtent 50 dollars par an à une entreprise.

Google revendique 25 millions d'utilisateurs depuis le lancement de Google Docs il y a presque quatre ans.

Cela représente une infime proportion des 500 millions d'utilisateurs de Microsoft mais ce nombre augmente vite.

"Word et Excel sont plutôt tranquilles, Excel étant impliqué dans un nombre incalculable de programmes dans les entreprises, ce qui le rend assez difficile à supplanter", a dit Toan Tran.

Microsoft est davantage menacé avec ses logiciels de gestion de messagerie électronique et d'agenda, deux domaines qui se prêtent bien à une utilisation sur internet et sur mobile et où Google a déjà pris pied.

"Google a déjà bien avancé sur ce terrain. Microsoft va faire face à une pression croissante avec le temps. Ils vont probablement devoir baisser les prix à un certain point", a expliqué l'analyste de Morningstar.

Cela pourrait mettre un frein à l'une des activités les plus rentables de Microsoft.

La division entreprises de Microsoft, qui tire 90% de ses ventes d'Office, réalise en moyenne environ 2,8 milliards de dollars de bénéfice par trimestre. Cela représente 47% du bénéfice total de Microsoft au cours de l'exercice fiscal en cours, juste derrière le système d'exploitation Windows.

Selon les dernières données publiées par le cabinet Forrester, 81% des entreprises utilisent Office 2007, contre seulement 4% qui ont recours aux programmes équivalents de Google sur internet.

Un sondage Forrester indique que près d'un tiers des utilisateurs d'Office envisagent de passer à Office 2010, au cours des douze prochains mois.

La version pour les entreprises est disponible ce mercredi, tandis que les particuliers devront attendre le mois prochain et débourser entre 119 et 499 dollars (entre 94 et 393 euros), selon les versions.

Mathilde Gardin pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below