Apple conteste une étude montrant la percée d'Android aux USA

mardi 11 mai 2010 20h31
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Apple émet des réserves sur l'étude du cabinet NPD indiquant que le système d'exploitation Android de Google avait ravi à l'iPhone la deuxième place sur le marché américain des smartphones au premier trimestre.

Selon les chiffres publiés par NPD lundi, les combinés équipés d'Android ont représenté au premier trimestre 28% des smartphones vendus aux Etats-Unis, contre 21% pour l'iPhone d'Apple. Le BlackBerry de Research in Motion a été en tête des ventes avec 36%.

Apple a déclaré que les chiffres de NPD ne fournissaient pas un tableau complet.

"Il s'agit d'une étude très limitée portant sur 150.000 consommateurs américains ayant répondu à une étude sur internet et qui ne prend pas en compte les plus de 85 millions d'utilisateurs de l'iPhone et de l'iPod dans le monde", a déclaré Natalie Harrison, porte-parole d'Apple.

Elle a déclaré que l'iPhone s'était beaucoup mieux vendu qu'Android au niveau mondial et mis en avant un rapport du cabinet d'IDC publié la semaine dernière qui indiquait que la part de marché mondial de l'iPhone était de 16,1%, derrière le numéro deux RIM et le numéro un Nokia.

"Nous avons enregistré un trimestre record avec des ventes d'iPhone en hausse de 131% et, avec l'arrivée cet été de notre nouveau système d'exploitation OS 4.0, nous ne voyons aucun signe que la concurrence va combler son retard à court terme", a déclaré Natalie Harrison.

Apple a vendu plus de 51 millions d'iPhone depuis son lancement en 2007.

Gabriel Madway, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Benoôt Van Overstraeten

 
<p>Apple &eacute;met des r&eacute;serves sur l'&eacute;tude du cabinet NPD indiquant que le syst&egrave;me d'exploitation Android de Google avait ravi &agrave; l'iPhone la deuxi&egrave;me place sur le march&eacute; am&eacute;ricain des smartphones au premier trimestre. /Photo prise le 25 janvier 2010/REUTERS/Brendan McDermid</p>