Toshiba accroît ses investissements, Hitachi optimiste pour 2010

mardi 11 mai 2010 13h28
 

TOKYO (Reuters) - Toshiba compte revoir en hausse ses dépenses d'investissement tandis que son concurrent Hitachi annonce une prévision de résultat ambitieuse pour l'exercice en cours, imitant ainsi plusieurs autres fabricants japonais d'électronique.

Ces derniers tablent sur une forte croissance cette année et renforcent leurs investissements afin de profiter du redressement en cours de l'économie mondiale et d'accélérer leur expansion au-delà du marché japonais, déjà mature.

Toshiba, deuxième fabricant mondial de mémoires flash de type Nand après Samsung, a annoncé mardi qu'il allait allouer une enveloppe de 1.300 milliards de yens (11 milliards d'euros) pour les dépenses d'investissements et les acquisitions au cours des trois ans à mars 2013.

L'essentiel des investissements sera consacré à ses activités de semi-conducteurs et d'infrastructures qui incluent le nucléaire.

Le groupe a pour ambition de porter son résultat opérationnel à 450 milliards de yens sur l'exercice qui se terminera en mars 2013 contre 117 milliards lors de l'exercice qui vient de s'achever. Il veut également augmenter de 25% son chiffre d'affaires pour le porter à 8.000 milliards de yens en l'espace de trois ans grâce à ses ventes à l'étranger.

Hitachi a annoncé de son côté qu'il prévoyait un bond de 68% de son résultat opérationnel pour l'exercice qui se terminera en mars 2011 à 340 milliards de yens. Il anticipe en outre une hausse de 2,6% du chiffre d'affaires à 9.200 milliards de yens.

Sa prévision de bénéfice dépasse le consensus des 18 analystes interrogés par Thomson Reuters I/B/E/S qui ressort à 302 milliards de yens.

Sachi Izumi, Gwénaelle Barzic pour le service français, édité par Danielle Rouquié

 
<p>Toshiba compte revoir en hausse ses d&eacute;penses d'investissement tandis que son concurrent Hitachi annonce une pr&eacute;vision de r&eacute;sultat ambitieuse pour l'exercice en cours, imitant ainsi plusieurs autres fabricants japonais d'&eacute;lectronique. /Photo d'archives/REUTERS/Kim Kyung-Hoon</p>