Léger recul de l'activité de GFI, attend du mieux au 2e semestre

lundi 10 mai 2010 20h15
 

PARIS (Reuters) - GFI annonce un chiffre d'affaires en léger recul au premier trimestre, pénalisé par la baisse de son activité en France.

Le groupe de services informatiques, déficitaire en 2009, a fait état d'une baisse de 1,3% de ses ventes trimestrielles, à 168 millions d'euros.

Il a enregistré une baisse de chiffre d'affaires de 5,8% en France, à 121,7 millions, qu'il explique par un contexte économique "atone" et l'arrêt de certaines de ses activités de sous-traitance non rentables.

"La dynamique du groupe dans la foulée des contrats signés fin 2009 mais aussi au cours de ce trimestre est positive, dans un contexte encore très tendu", a commenté Vincent Rouaix, le président-directeur général, dans un communiqué.

GFI indique avoir constaté des signes encourageants et table sur une amélioration de la conjoncture au second semestre.

L'entreprise compte également poursuivre la mise en oeuvre de son plan stratégique afin d'améliorer sa rentabilité et réduire son endettement.

GFI, qui a engagé en juillet 2009 un plan stratégique triennal, a cédé en mars ses activités non stratégiques en Allemagne et en Italie qui avaient fortement souffert de la crise.

L'action a clôturé lundi en hausse de 6,02% à 2,82 euros, dans une capitalisation de quelque 144 millions.

Cyril Altmeyer et Marie Mawad, édité par Nicolas Delame