10 mai 2010 / 12:11 / il y a 7 ans

Les réseaux électriques "évolués", sources de convoitises

par Poornima Gupta

SAN FRANCISCO (Reuters) - Les défis et les attentes liés à la transformation et à l'adaptation au transport de données des réseaux d'électricité du monde entier suscitent l'intérêt croissant de nombreuses grandes entreprises des différents secteurs concernés, qui y voient de nouvelles opportunités d'innovation et de croissance.

Des spécialistes des hautes technologies comme Cisco ou IBM, des géants des télécoms tels que Motorola et Sprint, et des conglomérats à l'instar de General Electric ou Siemens rivalisent ainsi pour décrocher des contrats avec les entreprises de services collectifs, propriétaires des lignes électriques.

Google et Microsoft figurent aussi parmi les entreprises désireuses de s'impliquer.

La modernisation des vieux réseaux et le déploiement de technologies évoluées permettant d'optimiser leur utilisation représentent un marché qui pourrait représenter 200 milliards de dollars (150 milliards d'euros environ) dans les cinq prochaines années, selon Pike Research, contre une estimation de 21 milliards l'an dernier.

L'idée première est de permettre la transmission de flux de données dans les deux sens entre le fournisseur d'électricité et l'utilisateur.

Les analystes estiment que le secteur pourrait rassembler les tenants des énergies propres, ceux des transports électriques, les promoteurs des compteurs électriques évolués et ceux des réseaux de stockage d'électricité.

L'injection de capitaux publics dans différents projets aux Etats-Unis, pour un montant de près de quatre milliards de dollars jusqu'à présent, a contribué à lancer le processus de modernisation de la chaîne de fourniture d'électricité.

"Les grands acteurs de l'informatique et des technologies ont certainement perçu l'énorme potentiel d'un réseau optimisé (NDLR: "smart grid")", estime Clint Wheelock, directeur général du cabinet d'étude Pike Research. "Cisco et IBM ont été les plus entreprenants ces dernières années."

"GE est très actif. Je pense que le partage entre concurrents est déjà en place."

L'acquisition la semaine dernière pour un milliard de dollars de Ventyx, une société spécialisée dans les logiciels de réseaux électriques évolués, par le groupe suisse d'ingénierie ABB, illustre à quel point la concurrence augmente au fur et à mesure que les grandes entreprises prennent position sur ce marché très attractif, explique John Quealy de Canaccord Adams.

RECHERCHE DE CROISSANCE

Le réseau électrique américain est perçu comme ayant atteint ses limites d'exploitation. Le passage à un réseau évolué permettrait de tirer de nouvelles ressources de ses milliers de kilomètres de lignes électriques et d'aider au développement des énergies renouvelables.

Une telle évolution pourrait aussi favoriser l'émergence de nouveaux appareils électriques, capables de s'allumer et de s'éteindre par eux-mêmes, ou encore faciliter la gestion de flottes de voitures électriques.

Le "smart grid" est doté d'un réel potentiel de croissance pour Cisco, a déclaré à Reuters Laura Ipsen, vice-présidente de la division spécialisée du groupe américain d'équipements internet.

"Nous nous attendons à ce qu'une très grosse vague déferle sur les infrastructures d'ici deux à cinq ans. Beaucoup de choses sont en train de changer", a-t-elle poursuivi.

Cisco estime que la modernisation du réseau électrique sera un phénomène encore plus important que l'essor d'internet et lui rapportera quelque 20 milliards de dollars de chiffre d'affaires dans les cinq prochaines années.

De la même manière, IBM perçoit un mouvement de fond au niveau international. Sans révéler ce qu'il espère en tirer financièrement sur le territoire américain, le géant de l'informatique dit s'attendre à ce que sa division chinoise enregistre à elle seule une croissance de 400 millions de dollars d'ici à 2014.

Les projets de "smart grids" représentent "l'un des plus gros flux de revenus au sein du projet Smarter planet", a déclaré Allan Schurr, vice-président en charge de la stratégie et du développement chez IBM, en référence au programme de recherche d'optimisation de la gestion des réseaux lancé par le groupe.

IBM travaille sur plus d'une cinquantaine de projets de modernisation de réseaux électriques tout autour de la planète.

La clé de la croissance de ce secteur reposera néanmoins sur les grands groupes de services aux collectivités, un type d'entreprise qui rechigne traditionnellement à investir et dont les adaptations se font lentement.

Pour Don Von Dollen, responsable du programme "smart grid" à l'Electric Power Research Institute, un institut de recherche américain, ces évolutions finiront bel et bien par se généraliser.

"Quand vous commencez à vous intéresser aux systèmes de régulation de l'énergie domestique (...) le potentiel s'étend à chaque habitation", a-t-il expliqué.

Patrice Mancino pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below