4 mai 2010 / 11:56 / dans 7 ans

Pearson vendra sa part dans IDC pour 2 milliards de dollars

par Georgina Prodhan

LONDRES (Reuters) - Le groupe britannique spécialisé dans les médias Pearson annonce avoir conclu la vente de sa participation de 61% dans le fournisseur de données financières Interactive Data (IDC) pour deux milliards de dollars (1,5 milliard d‘euros) en espèces.

Cette somme sera utilisée pour financer le développement plus rapide du groupe et des acquisitions.

La cession de cette participation s‘inscrit dans le cadre de la vente de la totalité du capital d‘IDC à des fonds d‘investissement gérés par Silver Lake et Warburg Pincus, pour un montant total de 3,4 milliards de dollars.

Les actionnaires d‘IDC recevront 33,86 dollars par action, ce qui représente une prime de près de 33% par rapport au cours de clôture de l‘action le 14 janvier, dernier jour de cotation avant qu‘IDC n‘annonce que son conseil d‘administration étudiait des alternatives stratégiques.

Lundi, IDC a fini à 32,99 dollars à la Bourse de New York.

Une source proche de la situation avait dit lundi à Reuters que Warburg Pincus et Silver Lake étaient proches du rachat d‘IDC pour 3,1 milliards de dollars.

“Pearson et Interactive Data disposent d‘importantes opportunités de croissance et de projets de développement ambitieux”, a déclaré la directrice générale du groupe britannique, Marjorie Scardino.

PAS D‘ARGENT POUR LES ACTIONNAIRES

“Nous estimons que cette transaction permettra aux deux sociétés de se concentrer davantage et d‘investir plus dans leurs positions fortes de marché”, a-t-elle ajouté.

Vers 11h45 GMT, le titre Pearson reculait de 2% à 10,33 livres sterling à Londres, alors que l‘indice du secteur des média en Europe cédait 1%.

“Le point clé du point de vue de Pearson est que l‘argent ne reviendra pas aux actionnaires”, note Alex DeGroote, analyste chez le courtier Panmure.

“En temps normal lorsque l‘on réalise une transaction importante comme celle-ci, dont la vente représente 15% de sa capitalisation boursière, vous reversez quelque chose”, ajoute-t-il.

Pearson, qui est propriétaire du Financial Times, a publié un communiqué la semaine dernière dans lequel il se disait confiant dans sa capacité à faire croître cette année son bénéfice courant après une hausse de 12% de son chiffre d‘affaires au premier trimestre à taux de change constants.

Pearson a précisé mardi qu‘il utiliserait le produit de la cession de sa participation dans IDC pour son développement, notamment à travers des acquisitions concernant ses activités internationales ou de formation professionnelle.

IDC a contribué à hauteur de 484 millions de livres sterling (560 millions d‘euros) au chiffre d‘affaires de Pearson en 2009, soit 9% de l‘activité du groupe britannique, et pour 148 millions de livres au bénéfice d‘exploitation (17% des résultats opérationnels).

La marge de 31% d‘IDC était la plus élevée de toutes les activités détenues par Pearson.

Alexandre Boksenbaum-Granier pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below