Nokia revoit à la baisse ses prévisions de marge

jeudi 22 avril 2010 16h35
 

HELSINKI (Reuters) - Nokia annonce la révision à la baisse de ses prévisions de bénéfice, ainsi que le report de la commercialisation d'une gamme de téléphones susceptibles de concurrencer l'iPhone et le BlackBerry sur le segment haut de gamme du marché.

"Nous devons toujours faire face à une rude concurrence dans le haut de gamme de notre portefeuille de produits", constate Olli-Pekka Kallasvuo, directeur général du groupe finlandais, dans un communiqué.

Trois ans après le lancement de l'iPhone, Nokia n'a toujours pas mis au point un téléphone susceptible de concurrencer le produit phare d'Apple. Le dernier téléphone Nokia haut de gamme ayant rencontré les faveurs des consommateurs est le N95, qui avait été dévoilé en 2006.

"Nous ne lancerons pas un produit avant d'être certain que sa qualité rencontrera les attentes des consommateurs" a précisé Olli-Pekka Kallasvuo au cours d'une conférence téléphonique.

La commercialisation des téléphones Symbian 3 a été repoussé du premier au deuxième trimestre.

"Il est clair que Nokia et Symbian ont perdu d'importantes parts de marché ces dernières années" explique Neil Mawston, analyste chez Strategy Analytics, ajoutant que "Symbian ne peut pas ce permettre ce délai".

Nokia a précisé que le prix moyen de vente de ses smartphones avait baissé de 17% par rapport au trimestre précédent, à 155 euros, quand l'iPhone est facturé autour de 450 euros. Selon les analystes, Nokia doit effectivement miser sur une baisse des prix pour conserver ses parts de marché face à Apple, BlackBerry et RIM.

De ce fait, pour l'exercice 2010, le groupe anticipe désormais une marge opérationnelle de sa division terminaux mobiles comprise entre 11% et 13% contre une précédente fourchette de 12% à 14%. Les analystes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur une marge de 13,7%.

Le bénéfice par action sous-jacent a augmenté de 40% sur le trimestre, à 0,14 euro, ce qui constitue sa première hausse depuis le deuxième trimestre 2008, mais les analystes avaient espéré encore un peu plus puisque le consensus Reuters était de 0,15 euro.   Suite...

 
<p>Nokia r&eacute;vise &agrave; la baisse les pr&eacute;visions de marge op&eacute;rationnelle de sa division t&eacute;l&eacute;phones mobiles, le coeur de son activit&eacute;, le groupe continuant d'&eacute;prouver des difficult&eacute;s sur le segment haut du gamme du march&eacute;. /Photo d'archives/REUTERS/Tarmo Virki</p>