Les résultats d'Apple bien meilleurs que prévu grâce à l'iPhone

mardi 20 avril 2010 23h21
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Apple a fait état mardi de résultats trimestriels nettement supérieurs aux attentes des analystes financiers, à la faveur d'une multiplication par plus de deux des ventes de l'iPhone.

Le titre du groupe, qui fabrique également les iMac, les iPod et les iPad, bondissait de près de 6% dans des échanges d'après-Bourse après avoir clôturé en baisse de 1,0% à 244,59 dollars.

Apple a dégagé un bénéfice net de 3,07 milliards de dollars, soit 3,33 dollars par action sur le deuxième trimestre, clos le 27 mars, de l'exercice fiscal 2009-2010 contre 1,62 milliard (1,79 dollar/action) il y a un an.

Les analystes avaient anticipé en moyenne un bénéfice par action de 2,45 dollars par action, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d'affaires a progressé de près de 50% à 13,5 milliards de dollars, là où les analystes avaient anticipé 12,04 milliards.

"C'est incroyable. Le groupe a terrassé le consensus. Les chiffres de ventes de l'iPhone ont été aussi bons que ceux de Noël. On peut d'ailleurs se demander si ce n'est pas Noël en mars pour Apple", a déclaré Shaw Wu, analyste chez Kaufman Bros.

Le groupe a dit avoir vendu 8,75 millions d'iPhone sur la période, ce qui représente une hausse de 131% par rapport à il y a un an.

Pour le trimestre qui vient de commencer, marqué par les débuts plutôt réussis de l'iPad, Apple a dit anticiper un bénéfice par action compris entre 2,28 et 2,39 dollars et un chiffre d'affaires compris entre 13 et 13,4 milliards de dollars.

Gabriel Madway, Benoit Van Overstraeten pour le service français

 
<p>Apple fait &eacute;tat de r&eacute;sultats trimestriels nettement sup&eacute;rieurs aux attentes des analystes financiers, &agrave; la faveur d'une multiplication par plus de deux des ventes de l'iPhone. La firme &agrave; la pomme a d&eacute;gag&eacute; un b&eacute;n&eacute;fice net de 3,07 milliards de dollars sur le deuxi&egrave;me trimestre de l'exercice fiscal 2009-2010 contre 1,62 milliard il y a un an. /Photo d'archives/REUTERS/Robert Galbraith</p>