Le SMS, moyen de communication préféré des jeunes américains

mardi 20 avril 2010 11h22
 

par Dan Whitcomb

LOS ANGELES (Reuters) - Un adolescent américain sur trois envoie plus de cent SMS par jour depuis son téléphone portable, ces courts messages étant devenus le moyen de communication préféré des jeunes, selon une nouvelle étude.

L'étude menée par le Pew Internet and American Life Project montre que la communication par SMS connaît une croissance exponentielle depuis 2008, éclipsant les appels vocaux, la messagerie instantanée, les réseaux sociaux et même les dialogues en face à face.

L'organisme rapporte que trois-quarts des jeunes âgés de 12 à 17 ans possèdent un téléphone portable et que, parmi eux, les filles envoient ou reçoivent environ 80 SMS par jour, contre 30 pour les garçons.

"Les SMS sont désormais le centre névralgique de la communication dans la vie des adolescents et cela a vraiment atteint des sommets au cours des 18 derniers mois", a expliqué une chercheuse de Pew, Amanda Lenhart, expliquant ce phénomène par la multiplication des offres avec envoi illimité de SMS.

Les auteurs de l'étude expliquent également que, contrairement aux appels vocaux, les SMS peuvent être échangés sous le nez et à la barbe des parents, professeurs et autres figures de l'autorité et que, contrairement aux ordinateurs, ils peuvent l'être partout.

La communication par SMS fait désormais à ce point partie de la vie des adolescents qu'ils sont 87% à dormir avec, ou à côté, de leur téléphone.

Scott Campbell, l'un des auteurs du rapport, a déclaré que l'étude avait permis d'explorer un peu plus les subtilités de la communication et de la culture des adolescents, révélant, par exemple, que si les garçons n'utilisent généralement pas la ponctuation, de telles nuances sont primordiales pour les filles.

"Si une fille met un point à la fin de son SMS (destiné à une autre fille), c'est pour donner l'impression qu'elle est un peu givrée", a déclaré Scott Campbell pour expliquer l'importance des "émoticônes", qui symbolisent une émotion ou d'un état d'esprit dans un message écrit.

"Ils ont adopté ces pratiques parce qu'ils ont appris que les textes peuvent être mal interprétés", a déclaré Amanda Lenhart. "C'est quelque chose de délibéré et cela fait également partie d'une culture qui cherche à se différencier de celle des adultes".

Mathilde Gardin pour le service français

 
<p>Un adolescent am&eacute;ricain sur trois envoie plus de cent SMS par jour depuis son t&eacute;l&eacute;phone portable, ces courts messages &eacute;tant devenus le moyen de communication pr&eacute;f&eacute;r&eacute; des jeunes, selon une nouvelle &eacute;tude. /Photo d'archives/REUTERS/Vivek Prakash</p>