Google publie des résultats solides mais ne convainc pas

vendredi 16 avril 2010 08h58
 

par Alexei Oreskovic

SAN FRANCISCO (Reuters) - Google a annoncé jeudi une hausse de 23%, supérieure aux attentes de Wall Street, de son chiffre d'affaires au premier trimestre grâce au rebond des dépenses publicitaires sur internet mais son action perdait 5% dans les transactions hors séance, les résultats ayant déçu certains investisseurs habitués à des performances bien meilleures encore.

Les analystes ont également été surpris par le fait qu'Eric Schmidt, le directeur général du groupe, ne participerait plus aux téléconférences organisées à l'occasion des résultats trimestriel, afin selon lui de "rationaliser" le déroulement de ces événements.

Google a précisé que cette décision ne devait pas être interprétée comme ayant une autre signification sur le rôle d'Eric Schmidt au sein de l'entreprise.

Des analystes ont déclaré que plusieurs indicateurs clés des performances de Google semblaient être restés solides au premier trimestre, comme par exemple la hausse de 7% du "prix du clic" moyen, un tarif facturé aux annonceurs dont dépend le chiffre d'affaires.

Mais certains d'entre eux ont ajouté qu'ils espéraient davantage encore d'un groupe qui les avait habitués à battre largement les estimations de résultats au cours de sept des huit trimestres précédents.

"Tous les chiffres sont bons", a reconnu Channing Smith, de Capital Advisors. "Simplement, ils ne sont pas assez bons."

L'action Google, qui avait progressé de 5% environ depuis le début de la semaine, perdait 5% à 565,50 dollars dans les transactions d'après-clôture. Elle avait fini la séance sur le Nasdaq en hausse de 1,1%.

"PAS ASSEZ BON"   Suite...

 
<p>Le chiffre d'affaires de Google a augment&eacute; de 23% au premier trimestre, une hausse sup&eacute;rieure aux attentes de Wall Street. Google a r&eacute;alis&eacute; sur les trois premiers mois de l'ann&eacute;e un b&eacute;n&eacute;fice net de 1,96 milliard de dollars. /Photo prise le 13 avril 2010/REUTERS/Mike Blake</p>