14 avril 2010 / 20:32 / dans 7 ans

France Télécom et Orascom trouvent un accord sur Mobinil

<p>Une agence Mobinil dans le centre du Caire. Orascom Telecom annonce avoir trouv&eacute; un accord avec France T&eacute;l&eacute;com concernant leur diff&eacute;rend sur Mobinil. /Photo prise le 14 janvier 2010/REUTERS/Tarek Mostafa</p>

LE CAIRE (Reuters) - Orascom Telecom a annoncé mercredi soir qu‘il avait trouvé un accord avec France Télécom en liaison avec leur différend sur Mobinil.

Interrogé par Reuters sur l‘existence d‘un accord dans le cadre duquel France Télécom et Orascom resteront actionnaires principaux de Mobinil, le président exécutif Naguib Saouiris a répondu “oui”, sans donner davantage de détails.

“C‘est la fin de la crise et il est désormais temps de construire quelque chose d‘important”, a déclaré Jean-Yves Larrouturou, directeur général adjoint en charge du développement international de France Télécom, lors d‘une conférence de presse commune.

France Télécom a expliqué que les détails du texte étaient en voie de finalisation et que ses termes impliquaient une révision du pacte d‘actionnaires.

Jean-Yves Larrouturu a également indiqué que l‘accord permettait que le processus de vente de LINKdotNet, la filiale internet d‘Orascom, à Mobinil reprenne son cours.

Elle avait été suspendue au plus fort du litige entre Orascom et France Télécom.

L‘accord finalisé sera appliqué dans les semaines ou les mois à venir, a précisé le groupe français.

Depuis 2007, Mobinil, actionnaire à 51% du premier opérateur mobile égyptien ECMS, est au centre d‘un conflit opposant France Télécom et Orascom Telecom dirigé par le milliardaire égyptien Naguib Saouiris.

La cour d‘arbitrage de la chambre de commerce internationale avait condamné le 10 mars dernier Orascom Telecom à vendre à France Télécom sa participation dans la holding Mobinil pour l’équivalent de 530 millions d‘euros.

Si cette décision avait été appliquée, elle aurait permis au groupe français de détenir 100% de la holding Mobinil, laquelle détient 51% de l‘opérateur mobile ECMS (Egyptian Company for Mobile Services), coté à la Bourse du Caire.

France Télécom avait jusqu’à maintenant formulé trois offres - toutes rejetées par l‘autorité des marchés égyptiens - sur les minoritaires d‘ECMS, constitués d‘une participation directe de 20% d‘Orascom et d‘un flottant de 29%.

Les deux groupes, qui avaient un signé leur partenariat dans la holding en août 2001, étaient en désaccord sur la stratégie, notamment en termes de marketing et de développement des services de téléphonie mobile de troisième génération (3G).

Lancé en 1998, Mobinil - la marque d‘ECMS - compte plus de 21 millions de clients et détient 48% du marché égyptien.

L‘action France Télécom a clôturé mercredi 17,46 euros sur une hausse de 0,75%.

Alastair Sharp au Caire, Matthieu Protard et Nicolas Delame pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below