Apple retarde d'un mois la sortie de l'iPad hors des Etats-Unis

mercredi 14 avril 2010 18h42
 

par Franklin Paul

NEW YORK (Reuters) - Apple annonce le report d'un mois du lancement de l'iPad à l'international en raison d'une forte demande pour sa "tablette" aux Etats-Unis une semaine après sa commercialisation outre-Atlantique.

Le groupe a précisé avoir livré plus de 500.000 iPad au cours de sa première semaine de commercialisation aux Etats-Unis, précisant que la demande était beaucoup plus forte que prévu et qu'elle devrait rester supérieur à l'offre disponible pendant plusieurs semaines encore.

"C'est la rançon de la qualité: c'est le seul produit de ce type sur le marché", a estimé Daniel Ernst, analyste chez Hudson Square Research.

Apple ajoute qu'il annoncera le prix de son nouveau produit pour l'international le 10 mai et qu'il commencera le même jour à prendre des précommandes sur internet.

Dans la foulée, Vodafone a annoncé qu'il rendrait publiques à la fin du mois de mai le prix de ses offres iPad en Australie, Allemagne, Grande-Bretagne, Italie et Espagne.

Le report du lancement de l'iPad dans d'autres pays que les Etats-Unis pourrait contrarier les consommateurs qui avaient prévu de l'acheter le plus tôt possible et perturber les stratégies commerciales des distributeurs qui avaient misé sur l'attrait de ce nouveau produit, estime Shanon Cross, analyste chez Cross Research.

De son côté, Apple pourra dégager des marges plus élevées grâce aux ventes supplémentaires réalisées dans les magasins qu'il possède aux Etats-Unis et via son propre site internet, ajoute-t-elle.

"Tout ceci accrédite l'idée qu'il existe un marché important pour ce produit et que la demande n'a pas simplement été le fait de fans de Mac. L'iPad suscite un large intérêt", poursuit Shannon Cross.   Suite...

 
<p>Apple a d&eacute;cid&eacute; de retarder d'un mois le lancement de l'iPad &agrave; l'international en raison d'une forte demande pour sa "tablette" aux Etats-Unis. Apple commencera le 10 mai &agrave; prendre des pr&eacute;commandes pass&eacute;es sur internet. /Photo prise le 3 avril 2010/REUTERS/Robert Galbraith</p>