Telecom Italia abaisse son objectif de croissance

mardi 13 avril 2010 08h45
 

MILAN (Reuters) - Telecom Italia annonce avoir revu à la baisse son objectif à moyen terme de croissance du chiffre d'affaires et dit prévoir des réductions de coûts plus importantes afin de réduire son endettement, qui atteint 34 milliards d'euros.

Le premier opérateur de télécommunications d'Italie a laissé son dividende inchangé à 0,05 euro, malgré la révision à la baisse du bénéfice net 2009 à 1,581 milliard d'euros, soit une baisse de 27%, due au recul de plus de 10% du chiffre d'affaires de la téléphonie mobile en Italie et à des dépréciations.

Telecom Italia a précisé avoir provisionné 507 millions d'euros pour couvrir les risques liés à sa filiale Sparkle, impliquée dans une enquête sur des soupçons de blanchiment d'argent. Ce dossier n'a toutefois amputé que de 10 millions le bénéfice 2009.

Telecom Italia, qui sous-performe depuis longtemps le reste du secteur en raison des inquiétudes suscitées par sa dette, avait repoussé à deux reprises l'approbation de ses comptes annuels en raison de l'enquête sur Sparkle.

Son administrateur délégué, Franco Bernabe, qui a prévenu que sa gestion du redressement du groupe ne serait pas spectaculaire, a déclaré vouloir "stabiliser l'Ebitda organique pour la troisième année consécutive en 2010 (...) grâce à la contribution du Brésil, qui a enregistré de bons progrès au cours des trois premiers mois de l'année".

La baisse à deux chiffres des revenus du mobile en Italie a pesé sur les résultats l'an dernier, occultant l'impact bénéfice de la croissance des activités brésiliennes.

L'opérateur anticipe un recul de 2% à 3% de son chiffre d'affaires cette année et un Ebitda (bénéfice avant impôt, charges financières, dépréciation et amortissement) organique quasiment inchangé à 11,3 milliards d'euros.

Sur la période 2010-2012, le chiffre d'affaires devrait augmenter d'environ 1% par an et les coûts devraient être réduits de 2,7 milliards. L'endettement net devrait parallèlement être ramené sous 28 milliards d'euros fin 2012.

Le plan stratégique antérieur pour 2009-2011 prévoyait une croissance organique de 2% par an.   Suite...

 
<p>Telecom Italia a revu &agrave; la baisse son objectif &agrave; moyen terme de croissance du chiffre d'affaires et dit pr&eacute;voir des r&eacute;ductions de co&ucirc;ts plus importantes afin de r&eacute;duire son endettement, qui atteint 34 milliards d'euros. /Photo d'archives/REUTERS/Stefano Rellandini</p>