Les concurrents de l'iPad d'Apple sont sous pression

jeudi 8 avril 2010 17h30
 

par Gabriel Madway

SAN FRANCISCO (Reuters) - Avec plus de 300.000 iPad vendus en 24 heures et plus d'un million de téléchargements sur la boutique d'applications intégrée, les analystes estiment qu'Apple a mis sous pression ses concurrents qui se préparent à lancer d'ici la fin de l'année leurs propres tablettes.

En reprenant avec l'iPad la formule à succès de l'iPhone, un combiné pour lequel ont été développées plus de 150.000 applications à télécharger, la firme à la pomme a en quelque sorte imposé au marché sa propre définition d'une tablette tactile: un appareil équipé d'une batterie de grande autonomie, conçu pour la consommation des médias et disposant de contenus spécifiquement développés pour lui.

Le défi pour Hewlett-Packard, Dell, Sony, Samsung Electronics, Nokia Oyj et d'autres, qui mettent la dernière touche à leurs propres modèles, sera donc moins dans les capacités de leur machine que dans les contenus proposés.

"Ce n'est pas parce que cela marche pour Apple que cela signifie que ça marchera pour ces fabricants", a toutefois prévenu Shaw Wu, analyste chez Kaufman Bros. "Ils doivent se préparer à essayer quelque chose de différent", a-t-il ajouté.

Sur le marché naissant de la tablette tactile, la crainte est qu'Apple, à l'image de ce qu'il a réalisé dans la musique avec iTunes et des bouleversements provoqués avec l'iPhone, domine outrageusement le marché au point de ne laisser que des miettes à ses concurrents.

Cela pourrait créer un nouveau séisme dans le secteur alors que le cabinet In-Stat attend une explosion des ventes de tablettes d'ici 2014 avec 50 millions d'unités écoulées.

Selon les analystes, pour réussir, les rivaux d'Apple devraient regarder au-delà du matériel pour se focaliser sur les services spécialisés et les médias, seuls à même d'accélérer l'adoption de leur tablette.

D'autant plus qu'ils partent avec un train de retard au vu de l'expérience d'Apple dans les partenariats avec les maisons de disques, les studios hollywoodiens et les producteurs de programmes de télévision, ainsi qu'une armée de développeurs pour les applications de loisirs et de jeux destinés à l'iPhone.   Suite...

 
<p>Avec plus de 300.000 iPad vendus en 24 heures et plus d'un million de t&eacute;l&eacute;chargements sur la boutique d'applications int&eacute;gr&eacute;e, les analystes estiment qu'Apple a mis sous pression ses concurrents qui se pr&eacute;parent &agrave; lancer d'ici la fin de l'ann&eacute;e leurs propres tablettes. /Photo prise le 3 avril 2010/REUTERS/Robert Galbraith</p>