ZenithOptimedia relève ses prévisions pour la publicité en 2010

mercredi 7 avril 2010 17h43
 

LONDRES/PARIS (Reuters) - Le spécialiste de l'achat d'espaces ZenithOptimedia a, pour la deuxième fois en quelques mois, relevé mercredi ses prévisions concernant le marché publicitaire mondial en 2010, à 2,2% de croissance contre une hausse de 0,9% attendue précédemment.

Selon ZenithOptimedia, filiale de Publicis, le ralentissement économique touche à sa fin plus rapidement que prévu dans le secteur des pays développés tandis que la croissance des dépenses publicitaires s'accélère dans les pays dits émergents.

La part de marché d'internet dans le total des dépenses publicitaires sur internet devrait atteindre 17,1% en 2012, contre 12,6% en 2009, la crise ayant accéléré le transfert des dépenses publicitaires des médias traditionnels vers les nouveaux médias.

Pour la France, ZenithOptimedia s'attend à une croissance deux fois moins élevée que la moyenne mondiale, avec un rythme de 1,1%, révisé en baisse comparé au 1,6% prévu en décembre.

"En France, les conditions d'activité s'améliorent nettement dans les services, mais restent difficiles dans l'industrie et déprimées dans la construction", précise l'agence.

La télévision, qui représente plus d'un tiers des dépenses totales en France, devrait progresser de 1,0% (+1,5% attendu en décembre). La presse, qui assure plus d'un quart du total, devrait accuser des reculs plus marqué que prévu : -1,4% pour les quotidiens et -4,1% pour les magazines. La radio devrait accuser un recul de 1% au lieu d'une hausse de même ampleur anticipée en décembre.

De manière générale, les dépenses publicitaires mondiales sont étroitement liées à la confiance envers l'état de l'économie. Certaines marques comme Fortune Brands et Kimberly-Clark ont déjà annoncé une hausse de leurs dépenses publicitaires cette année.

Georgina Prodhan, Catherine Monin pour la version française, avec la contribution de Cyril Altmeyer à Paris, édité par Jean-Michel Bélot