Le Parlement libéralise les jeux et paris en ligne

mardi 6 avril 2010 19h44
 

PARIS (Reuters) - Le Parlement français a adopté mardi le projet de loi ouvrant à la concurrence les paris sportifs, les paris hippiques et le poker.

Ce texte devrait s'appliquer pour la Coupe du monde de football prévue en Afrique du Sud du 11 juin au 11 juillet.

A la demande du gouvernement, la majorité à l'Assemblée, qui l'avait voté en première lecture le 13 octobre, a voté le texte - par 299 voix contre 223 - tel que le Sénat l'a adopté le 24 février.

Il est donc adopté définitivement par le Parlement.

Les groupes UMP et du Nouveau Centre (NC) ont voté pour. Le groupe socialiste, radical et citoyen (SRC), qui a annoncé qu'il allait saisir le Conseil constitutionnel, et le groupe de la gauche démocrate et républicaine (GDR, PC et Verts) ont voté contre.

"Ce texte va nous permettre d'assécher progressivement le marché noir des jeux en ligne en créant une offre légale qui obéit aux règles que vous aurez édictées", a affirmé François Baroin.

Le ministre du Budget a salué en outre la mise en oeuvre d'"outils de lutte contre les sites illégaux, de lutte contre l'addiction et de protection des mineurs".

L'opposition, qui qualifie ce texte de "loi de complaisance" en faveur des "amis" de Nicolas Sarkozy, a vivement dénoncé ce texte en défendant toutes les motions de procédure et ses amendements un par un.

"Nous avons examiné ce texte avec un sentiment de malaise", a affirmé le socialiste Gaëtan Gorce. "Nous n'avons jamais eu à discuter d'un texte sous une pression aussi évidente, aussi intense de lobbies qui attendent de cette nouvelle réglementation la satisfaction d'intérêts purement financiers".   Suite...

 
<p>Le Parlement fran&ccedil;ais a adopt&eacute; le projet de loi ouvrant &agrave; la concurrence les paris sportifs, les paris hippiques et le poker. Ce texte devrait s'appliquer pour la Coupe du monde de football pr&eacute;vue en Afrique du Sud du 11 juin au 11 juillet. /Photo d'archives/REUTERS/Ahmed Jadallah</p>