Hitachi cherche des partenaires pour se développer à l'étranger

mardi 6 avril 2010 13h23
 

TOKYO (Reuters) - Hitachi cherchera à réaliser davantage d'alliances et d'acquisitions et introduira un nouveau système de gouvernance pour faciliter la prise de décision dans le conglomérat, annonce le nouveau patron du groupe lors d'une conférence de presse.

"Nous avons une bonne technologie mais nous ne sommes pas rentables", a expliqué Hiroaki Nakanishi qui prend ce mois-ci la tête du premier conglomérat japonais. "Nous n'avons pas été capables de nous sortir de notre structure de coûts élevés."

Hitachi va se concentrer davantage sur ses activités dans le ferroviaire, dans la production d'énergie et dans les autres domaines liés aux infrastructures qui sont susceptibles de bénéficier de programmes d'investissements publics et où le groupe pense avoir un avantage technologique.

Le nouveau patron souhaite aussi accélérer la formation d'alliances et cherche à faire de nouvelles acquisitions pour développer la croissance du groupe à l'international où il ne réalise que 40% de son chiffre d'affaires.

"Prenez une entreprise avec une forte implantation dans une certaine région et avec laquelle nous pouvons aller dans le même sens, il serait naturel que nous envisagions alors de former une alliance ou de racheter directement cette société", a déclaré Hiroaki Nakanishi.

Par ailleurs, le groupe mettra en oeuvre un nouveau système de notation interne dans le but de décentraliser la prise de décision dans ce conglomérat constitué d'environ 900 sociétés.

La notation des unités opérationnelles influera sur la possibilité de réaliser des investissements ou de prendre certaines décisions importantes avec plus ou moins d'indépendance.

Hiroaki Nakanishi a par ailleurs déclaré qu'il ne se retirerait pas du secteur des écrans plats et de l'électroménager. "Je veux étudier différentes mesures pour assurer leur survie", a-t-il affirmé.

L'action Hitachi est en hausse de 29% depuis le début de l'année à la Bourse de Tokyo, à comparer à un gain de 7% pour l'indice Nikkei.

Kentaro Hamada, Reiji Murai, Vincent Chauvet pour le service français, édité par Danielle Rouquié

 
<p>Hiroaki Nakanishi, le nouveau patron d'Hitachi, en conf&eacute;rence de presse &agrave; Tokyo. Selon le dirigeant du premier conglom&eacute;rat japonais, Hitachi cherchera &agrave; r&eacute;aliser davantage d'alliances et d'acquisitions et introduira un nouveau syst&egrave;me de gouvernance pour faciliter la prise de d&eacute;cision. /Photo prise le 6 avril 2010/REUTERS/Yuriko Nakao</p>