L'iPad d'Apple débarque aux Etats-Unis

samedi 3 avril 2010 15h59
 

NEW YORK (Reuters) - Apple a lancé samedi l'iPad à l'assaut des consommateurs américains qui pourront enfin tester par eux-même la tablette tactile, objet de mois de spéculations et d'effervescence.

L'appareil devait être, dès 9 heures, dans les rayons de quelque 200 magasins Apple Store et Best Buy aux Etats-Unis, tandis que les Européens devront patienter jusqu'à la fin du mois d'avril pour l'acquérir.

Les investisseurs, qui surveillaient avec attention le début des files d'attente se former dès vendredi devant les magasins, sont impatients de savoir si cet appareil à mi-chemin entre un ordinateur portable et un smartphone pourra séduire au-delà des technophiles, comme l'a fait l'iPhone.

Vendredi en milieu d'après-midi, on comptabilisait une foule nettement moins importante de consommateurs que pour le lancement en 2007 de l'iPhone devant les magasins de New York, Washington, Boston et San Francisco.

Mais contrairement au lancement du téléphone mobile d'Apple, les acheteurs potentiels de l'iPad avaient la possibilité de précommander la tablette tactile par internet depuis la mi-mars pour la recevoir par coursier chez eux samedi.

Selon les analystes, Apple a déjà reçu plusieurs centaines de milliers de précommandes, alors que 4 à 7 millions de d'iPad devraient être écoulés au cours de la première année fiscale du produit.

ENJEU IMPORTANT

Apple a dévoilé l'iPad en janvier après des mois d'excitation et de spéculations qui ont porté le titre vers un plus haut historique, à 237,48 dollars en clôture du Nasdaq le 30 mars dernier.

De fait, l'iPad est considéré comme une toute nouvelle catégorie d'appareils permettant de lire des livres électroniques, de naviguer sur internet, de visionner des films, de jouer à des jeux vidéo et d'accéder à plus de 150.000 applications grâce à sa boutique intégrée.   Suite...

 
<p>File d'attente devant un magasin Apple &agrave; New York. La firme &agrave; la pomme a lanc&eacute; samedi l'iPad &agrave; l'assaut des consommateurs am&eacute;ricains qui pourront enfin tester par eux-m&ecirc;me la tablette tactile, objet de mois de sp&eacute;culations et d'effervescence. /Photo prise le 2 avril 2010/REUTERS/Jessica Rinaldi</p>