Les sites internet du Times britannique payants à partir de juin

vendredi 26 mars 2010 12h40
 

LONDRES (Reuters) - Les sites internet des journaux britanniques The Times et Sunday Times seront payants à partir de juin, a annoncé l'éditeur News Corp, qui devient le premier grand groupe de médias à tenter l'expérience du tout-payant.

L'accès au site du quotidien et à celui de son édition dominicale, qui seront refondés, coûtera une livre par jour (1,49 euro) ou deux livres pour une souscription hebdomadaire. Les abonnés des éditions papier pourront les consulter gratuitement, précise News Corp.

"C'est seulement un début", a déclaré Rebekah Brooks, directrice générale de News International, branche chargée des journaux en Grande-Bretagne, où News Corp édite également le tabloïd The Sun et son pendant dominical News of the World.

"Dans une période difficile pour le journalisme, c'est un pas crucial pour faire de l'économie de l'information une proposition économiquement alléchante", a-t-elle dit dans un communiqué.

Les rédacteurs en chef du Times et du Sunday Times promettent de développer l'interactivité en impliquant davantage les lecteurs, en proposant des contenus personnalisés et annoncent des versions compatibles avec les téléphones, liseurs électroniques ou les futures tablettes.

Aux Etats-Unis comme en Europe, le secteur de la presse traverse une grave crise, accentuée par la récession mondiale et la fuite des lecteurs vers internet, où l'information est très largement gratuite.

Deux quotidiens économiques, le Financial Times et le Wall Street Journal, détenu par News Corp, font déjà payer l'accès à leur site internet mais les journaux d'informations générales n'avaient pas encore suivi, redoutant de perdre des lecteurs.

Le patron de News Corp, Rupert Murdoch, s'est fait le champion de la presse en ligne payante. Il accuse les géants d'internet, comme Google, qui référencent et diffusent les articles, de priver les journaux de leurs revenus.

En janvier, le New York Times, également propriété de Murdoch, a annoncé qu'il ferait payer la consultation des articles en ligne à partir de l'année prochaine en raison de l'insuffisance des revenus publicitaires pour couvrir ses coûts.

En France, de nombreux quotidiens comme Le Figaro ou Le Monde ont lancé récemment une nouvelle version de leur site internet en se tournant vers un modèle mixte avec des contenus payants et gratuits.

Georgina Prodhan, Grégory Blachier pour le service français, édité par Jean-Stéphane Brosse

 
<p>Les sites internet des journaux britanniques The Times et Sunday Times seront payants &agrave; partir de juin, a annonc&eacute; l'&eacute;diteur News Corp, qui devient le premier grand groupe de m&eacute;dias &agrave; tenter l'exp&eacute;rience du tout-payant. /Photo d'archives/REUTERS</p>