Le Quotidien du peuple taxe Google d'espionnage

mercredi 24 mars 2010 09h57
 

PEKIN (Reuters) - Le Quotidien du peuple, organe du Parti communiste chinois, accuse Google de collusion avec les services de renseignement américains.

"Pour le peuple chinois, Google n'est pas bon (...) En fait, Google n'est pas tout blanc en matière d'éthique. Sa collaboration et sa collusion avec les services de renseignement et de sécurité américains sont bien connues", peut-on lire à la une de la version internationale.

"Tout cela pose question. Quand on pense aux gros efforts déployés ces dernières années par les Etats-Unis pour déclencher une guerre sur internet, on peut voir cela comme une bataille avant l'heure pour tâter le terrain", ajoute l'auteur, estimant que le départ de Google justifie les efforts déployés pour promouvoir les technologies chinoises.

Le géant américain de l'internet a annoncé lundi que le trafic de son site google.cn était réorienté vers le site google.com.hk à Hong Kong afin de fournir des résultats de recherche non censurés.

Le premier moteur de recherche mondial juge sa décision légale mais a admis que le gouvernement chinois pouvait à tout instant bloquer l'accès à ses services.

Chris Buckley, Jean-Philippe Lefief pour le service français

 
<p>Si&egrave;ge de Google, &agrave; P&eacute;kin. Le Quotidien du peuple, organe du Parti communiste chinois, accuse Google de collusion avec les services de renseignement am&eacute;ricains, apr&egrave;s la d&eacute;cision du g&eacute;ant de l'internet de rediriger le trafic de son site chinois google.cn vers le site google.com.hk &agrave; Hong Kong afin de fournir des r&eacute;sultats de recherche non censur&eacute;s. /Photo prise le 23 mars 2010/REUTERS/Jason Lee</p>