L'arrêt de justice sur Google attendu par le secteur du luxe

lundi 22 mars 2010 09h02
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Le secteur du luxe attend avec fébrilité l'arrêt de la Cour européenne de justice sur l'affaire opposant Google au maroquinier Louis Vuitton concernant des liens sponsorisés établis sur le moteur de recherche à partir de mots clés.

La Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) se prononcera mardi sur la question de savoir si Google enfreint les lois sur la protection des marques en vendant à des annonceurs, via son système de publicité AdWords, des mots clés correspondant à des marques sans l'autorisation des titulaires de ces dernières.

Elle devra aussi établir si Google peut être tenu pour responsable du contenu présent dans AdWords.

Le système AdWords de Google permet aux annonceurs, moyennant le versement de commissions, d'établir des liens sponsorisés à partir de mots clés qui déclenchent l'affichage de publicités renvoyant à leurs propres sites et pouvant proposer des produits contrefaits ou concurrents.

L'arrêt qui sera rendu revêt une importance particulière, tant pour Google, qui vit des flux d'achats des annonceurs, que pour les groupes de luxe soucieux de préserver la valeur de leurs marques.

Google tire près de 97% de ses revenus annuels - soit environ 24 milliards de dollars - de ses recettes publicitaires.

"L'avis de la Cour aura une portée juridique extrêmement importante pour l'ensemble des pratiques de liens sponsorisés à partir de mots clés", commente Eric Goldman, professeur associé à l'université de Santa Clara.

IMAGE DÉGRADÉE   Suite...

 
<p>Le secteur du luxe attend avec f&eacute;brilit&eacute; l'arr&ecirc;t de la Cour europ&eacute;enne de justice sur l'affaire opposant Google au maroquinier Louis Vuitton concernant des liens sponsoris&eacute;s &eacute;tablis sur le moteur de recherche &agrave; partir de mots cl&eacute;s. /Photo d'archives/REUTERS/Robert Galbraith</p>