18 mars 2010 / 10:26 / il y a 7 ans

Bolloré en négociations exclusives avec Lagardère pour Virgin 17

PARIS (Reuters) - Bolloré Média a entamé des négociations exclusives en vue du rachat de la chaîne de télévision Virgin 17 à Lagardère pour 70 millions d'euros, annoncent les deux groupes.

Bolloré, qui s'offrirait ainsi une deuxième chaîne sur la télévision numérique terrestre (TNT) gratuite, en plus de Direct 8 lancée en mars 2005, conservera la dominante musicale de Virgin 17, mais sous un autre nom.

Lagardère a souligné que cette cession ne l'empêcherait pas de poursuivre le développement de ses autres chaînes, notamment Gulli (jeunesse), dont France Télévisions détient 34%.

Il y a huit jours à peine, lors de la publication des résultats annuels de Lagardère, Didier Quillot, patron de Lagardère Active, avait réaffirmé qu'il n'y avait pas de dossier de cession "à ce stade" de Virgin 17.

Didier Quillot a expliqué lors d'une conférence téléphonique jeudi avoir reçu l'offre de Bolloré le 12 mars, après "plusieurs semaines" de négociations informelles.

Bolloré s'est engagé à reprendre en outre tout ou partie du stock de programmes de Virgin 17 - dont l'émission de téléréalité "L'Ile de la Tentation" - et les 20 salariés de la chaîne.

"Entre deux groupes familiaux, les choses se passent de manière rapide et efficace", a observé Didier Quillot, ajoutant que la "qualité des relations" des deux sociétés avec le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) devrait faciliter le dialogue avec l'instance de régulation.

"Pour toutes ces raisons, économiques, sociales et institutionnelles, nous avons décidé d'accepter cette offre et d'entrer en discussions exclusives avec le groupe Bolloré Média", a-t-il résumé.

"PARTANT" POUR MONTER DANS GULLI

Yannick Bolloré, directeur général de Bolloré Média, a dit envisager de "fortes synergies éditoriales et commerciales" avec les différents supports du groupe, également propriétaire des journaux gratuits Direct Matin Plus et Direct Soir.

Bolloré met la main sur une chaîne encore déficitaire et avec une audience nationale encore réduite. Elle était de 0,9% en février selon Médiamétrie contre 1,7% pour Direct 8.

Cette opération marque une nouvelle étape dans la recomposition de la TNT gratuite, cinq ans après son lancement, au moment où TF1 attend le feu vert du CSA à son rachat de TMC et NT1 à Groupe AB pour 192 millions d'euros.

Le désengagement de Virgin 17, qui intervient après l'arrêt de la diffusion de Canal J en 2008 sur la TNT payante, ne sonne pas pour autant le glas des ambitions dans la télévision du groupe, qui s'est également lancé dans la production de programmes avec Lagardère Entertainement, a souligné Didier Quillot.

Il a indiqué que le groupe, également propriétaire des chaînes musicales MCM et Mezzo, était "partant" pour monter dans le capital de Gulli, qui affiche la troisième meilleure audience de la TNT (2,1% en février), tout en précisant que France Télévisions n'avait pas approché Lagardère pour l'instant.

Cette cession entre également dans le cadre de désengagement du groupe dans les activités où il n'est ni leader ni majoritaire, telle qu'elle a été réaffirmée la semaine dernière par Arnaud Lagardère.

Outre les 20% dans Canal+ France et les 7,5% dans EADS, cette réflexion inclut les 42% de Lagardère dans le groupe Marie-Claire ou ses 25% dans le groupe Amaury.

Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below