Les partenaires de Google en Chine exigent des clarifications

mercredi 17 mars 2010 07h49
 

PEKIN (Reuters) - Les entreprises chinoises qui vendent des espaces publicitaires sur les pages de Google ont sommé le géant américain de l'internet de clarifier ses projets en Chine, le menaçant de demander des compensations s'il y ferme son portail.

Cet avertissement intervient au moment où Google, qui dit avoir été victime en janvier d'une vaste opération de piratage, semble près de quitter la Chine, même si un porte-parole a assuré que les négociations avec Pékin continuaient autour d'un accord garantissant la fin du filtrage des résultats du moteur de recherche.

Dans un courrier adressé à Google, 27 courtiers d'espaces publicitaires é sur ses pages en Chine déplorent une attente qui n'a que trop duré et nuit à leur activité, effraie leurs employés et met d'importants investissements en péril.

"Nous avons un flux constant d'informations mais ne pouvons pas prévoir l'avenir. Nous voyons les affaires reculer, mais nous ne pouvons rien y faire", dit la lettre, également publiée sur un site internet lié à la télévision officielle.

"Nous attendons maintenant dans une souffrance et une inquiétude incomparables", ajoute le texte.

Google a reçu ce courrier et est en train de l'étudier, a seulement réagi une porte-parole, Jill Hazelbaker.

Certains des signataires, contactés par Reuters, se sont refusés à commenter la lettre mais ont assuré que ni leurs liens avec Google Chine ni le différend entre l'entreprise et les autorités chinoises n'avaient affecté leurs activités.

Le Wall Street Journal cite pour sa part une source anonyme qui confirme le contenu du courrier mais ajoute que tous les signataires n'ont pas été impliqués dans sa rédaction.

Le courrier requiert de Google qu'il détaille ses projets et dise quand les sommes prépayées par les clients leur seront retournées, comment les employés des vendeurs d'espaces seront indemnisés et comment les entreprises elles-mêmes seront indemnisées, s'il venait à quitter la Chine.   Suite...

 
<p>Les entreprises chinoises qui vendent des espaces publicitaires sur les pages de Google ont somm&eacute; le g&eacute;ant am&eacute;ricain de l'internet de clarifier ses projets en Chine, le mena&ccedil;ant de demander des compensations s'il y ferme son portail. /Photo prise le 15 mars 2010/REUTERS/Jason Lee</p>