Google voit les tarifs pubs sur mobile dépasser ceux du web

mardi 16 mars 2010 19h39
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Avec l'essor des téléphones multifonctions, Google s'attend à ce que les tarifs payés par les entreprises dans la publicité sur mobile soient un jour supérieurs aux sommes déboursées pour les liens sponsorisés sur le web lorsqu'un internaute effectue une recherche depuis son ordinateur.

Vic Gundotra, le vice-président de l'ingénierie de Google, qui s'exprimait lundi soir au cours d'une réunion avec les analystes, n'a toutefois pas précisé quand ce basculement aurait lieu. Mais selon lui, le coût par clic d'une publicité liée à la recherche effectuée sur internet par un utilisateur de smartphone a augmenté "de façon spectaculaire" ces dernières années.

D'après le géant de l'internet, le nombre de recherches effectuées depuis un téléphone mobile sur son moteur a quintuplé au cours des deux dernières années.

"Nous espérons et nous croyons qu'il y a même une chance que nous dépassions le PC à l'avenir", a déclaré Vic Gundotra, faisant référence au tarif par clic d'une publicité sur mobile.

Le dirigeant de Google estime que des technologies comme le GPS, présent sur la plupart des smartphones, permettent aux entreprises de créer des annonces publicitaires plus pertinentes, grâce à la localisation physique de l'utilisateur.

Google, premier moteur de recherche sur internet, a dégagé en 2009 un chiffre d'affaires de 23,7 milliards de dollars.

L'entreprise californienne cherche depuis 2008 à étendre sa présence sur les smartphones, notamment l'iPhone d'Apple où Google est le moteur de recherche par défaut.

Le géant de l'internet dispose également de son propre système d'exploitation pour mobiles, baptisé Android, qui équipe notamment les combinés de Motorola et HTC. En janvier, Google a démarré la commercialisation du téléphone mobile Nexus One, directement sur son site web.

En novembre, Google a annoncé le rachat pour 750 millions de dollars de la régie publicitaire sur mobile AdMob.

Alexei Oreskovic, Claude Chendjou pour le service français

 
<p>Avec l'essor des t&eacute;l&eacute;phones multifonctions, Google s'attend &agrave; ce que les tarifs pay&eacute;s par les entreprises dans la publicit&eacute; sur mobile soient un jour sup&eacute;rieurs aux sommes d&eacute;bours&eacute;es pour les liens sponsoris&eacute;s sur le web lorsqu'un internaute effectue une recherche depuis son ordinateur. /Photo prise le 5 janvier 2010/REUTERS/Robert Galbraith</p>