Pékin invite Google à respecter la loi même s'il quitte la Chine

mardi 16 mars 2010 09h05
 

PEKIN (Reuters) - Pékin invite de nouveau Google à respecter la législation chinoise, y compris si le groupe américain décide de mettre fin à ses activités dans le pays.

Le géant de l'internet, qui dit avoir été victime en janvier d'une vaste opération de piratage, a menacé de quitter la Chine faute d'une levée des restrictions imposée par les autorités.

"En arrivant sur le marché chinois, en 2007, il a clairement indiqué qu'il respecterait la législation chinoise", a déclaré la presse Yao Jian, porte-parole du ministère du Commerce.

"Qu'il poursuive son activité en Chine ou qu'il fasse un autre choix, nous espérons que Google respectera les règles légales. Même s'il se retire, il doit se conformer à la loi et gérer les dossiers en suspens de la même manière", a-t-il poursuivi, précisant que les firmes étrangères désireuses de quitter la Chine devaient en informer le ministère du Commerce.

Eric Schmidt, directeur général de Google, a dit la semaine dernière avoir bon espoir de conclure avec Pékin un accord garantissant la fin du filtrage des résultats proposés par le moteur de recherche, mais la plupart des observateurs en doutent.

Parlant d'impasse dans les négociations, le Financial Times a assuré samedi que la compagnie était désormais sûre "à 99,9%" de mettre fin à ses activités en Chine, où elle est présente depuis 2006.

L'un de ses représentants ayant requis l'anonymat a toutefois indiqué lundi que les discussions se poursuivaient, tout en insistant sur l'intransigeance de la compagnie à l'égard de la censure.

Chris Buckley et Wang Lan, version française Jean-Philippe Lefief

 
<p>P&eacute;kin a de nouveau invit&eacute; Google &agrave; respecter la l&eacute;gislation chinoise, y compris si le groupe am&eacute;ricain d&eacute;cide de mettre fin &agrave; ses activit&eacute;s dans le pays. /Photo prise le 14 janvier 2010/REUTERS/Jason Lee</p>