Avanquest prévoit des acquisitions en 2010-2011

vendredi 5 mars 2010 11h26
 

par Florent Le Quintrec

PARIS (Reuters) - L'éditeur de logiciels grand public français Avanquest Software compte sur le lancement de son site de commerce Softcity pour porter la part de ses ventes sur internet à plus de 40% de son chiffre d'affaires contre environ 20% aujourd'hui, déclare son PDG et co-fondateur, Bruno Vanryb.

Ce site, dont le lancement est prévu en avril aux Etats-Unis, vise à réunir les utilisateurs et développeurs de logiciels pour discuter, évaluer et acheter par la même occasion les différents produits proposés.

"Avant il y avait d'un côté les gens qui achetaient et de l'autre côté les gens qui discutaient. Eh bien, on achète et on discute maintenant. C'est une vraie tendance, très lourde, qu'on observe", a souligné Bruno Vanryb lors d'une interview.

"Imaginez une fusion de Facebook et d'Amazon dans laquelle vous avez en plus des 'miles' de compagnies aériennes", a-t-il souligné, expliquant qu'une monnaie virtuelle avait été créée pour récompenser les utilisateurs pour leur participation et leur permettre de faire des achats grâce à cette monnaie.

Avanquest, qui figure parmi les dix premiers éditeurs de logiciels grand public dans le monde derrière des géants comme Microsoft, Apple ou encore Symantec, souhaite se hisser aux cinq premières places d'ici quatre à cinq ans.

Pour cela, le groupe a procédé à une levée de fonds de 12 millions d'euros en janvier, à l'issue de laquelle le Fonds stratégique d'investissement (FSI) et la Caisse des Dépôts sont devenus de concert actionnaires à hauteur de 13,7%.

"Le FSI envoie un message de confiance au marché, c'est un atout fort. Ce qui est intéressant, c'est le caractère très long terme du FSI, sept ou huit ans", a indiqué Bruno Vanryb.

Le FSI s'est par ailleurs engagé à souscrire à une nouvelle levée de fonds si le développement du groupe le nécessitait, pour atteindre au maximum une part de 20% dans le capital.   Suite...