Prudent sur la reprise, Bouygues donne priorité à sa trésorerie

mercredi 3 mars 2010 17h14
 

par Marie Mawad et Florent Le Quintrec

PARIS (Reuters) - Bouygues déclare qu'il compte continuer de privilégier l'amélioration de sa trésorerie en 2010, et qu'il sera très prudent dans ses investissements, jugeant la reprise économique encore incertaine.

Le P-DG du groupe de construction, de médias et de télécommunications, Martin Bouygues, a expliqué lors d'une conférence de presse qu'il regarderait d'éventuelles acquisitions dans tous les domaines d'activités de l'entreprise, mais qu'il n'avait pas de projet actuellement.

Il a ajouté ne pas être intéressé par d'éventuelles opérations dans les télécoms dans les pays émergents, alors que son concurrent Vivendi a récemment mis la main sur l'opérateur GVT au Brésil.

"Nous ne sommes pas encore sortis de la période de crise que nous vivons. (...) La dégradation économique est stoppée, mais nous ne sommes pas pour autant dans une période où nous avons retrouvé la prospérité économique des années passées", a déclaré Martin Bouygues.

"Nous avons considéré (en 2009) que dans la période très incertaine que nous avions à affronter, il était prudent de privilégier la situation de cash du groupe. (...) Nous serons très attentifs (en 2010) à ne pas faire d'investissement inconsidéré", a-t-il ajouté.

"Nous sommes attentifs à ne pas laisser nos dettes augmenter de manière significative, car nous pensons que dans ces périodes incertaines, c'est compliqué."

Bouygues a réduit sa dette nette de 45% en 2009, à 2,7 milliards d'euros, représentant un ratio d'endettement de 28% des capitaux propres.

Vers 15h40, l'action progressait de 2,72%, à 36,79 euros, à comparer avec une hausse de 0,26% de l'indice CAC 40 alors que, selon des analystes, la performance des télécoms tranche avec la relative prudence affichée sur l'activité construction. La réduction de la dette a également constitué une très bonne surprise, estiment-ils.   Suite...

 
<p>Martin Bouygues, P-DG du groupe &eacute;ponyme. Bouygues compte continuer de privil&eacute;gier l'am&eacute;lioration de sa tr&eacute;sorerie en 2010, et sera tr&egrave;s prudent dans ses investissements, jugeant la reprise &eacute;conomique encore incertaine. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Feferberg/Pool</p>