Nokia présente son nouveau smartphone dédié aux réseaux sociaux

mardi 2 mars 2010 19h23
 

HELSINKI (Reuters) - Nokia a dévoilé un nouveau combiné multimédia, le C5, afin de profiter de l'engouement pour les plates-formes communautaires sur le réseau internet mobile et de répondre à la forte demande en "smartphones" bon marché.

Le C5 sera l'un des téléphones portables les moins onéreux de la gamme du géant finlandais. Il sera mis en vente à partir de 135 euros, hors taxes et subventions d'opérateurs, et arrivera en rayon le trimestre prochain.

"C'est avec ce genre de produits que Nokia parviendra à augmenter sa part de marché dans le segment des smartphones et pourra augmenter son prix de vente moyen", estime John Strand, de Strand Consult.

Les analystes prévoient une envolée des ventes de smartphones en volumes au cours de l'année 2010, certains tablant même sur un bond de 50%, avec l'introduction de fonctionnalités de pointe dans certains combinés d'entrée de gamme.

Nokia contrôle autour de 40% du marché mondial des combinés multimédias, mais tente d'endiguer l'érosion dramatique de sa part de marché face à l'iPhone d'Apple ou le BlackBerry de Research In Motion.

Le premier fabricant mondial de téléphones portables a ainsi entamé un renouvellement massif de sa gamme de smartphones, promettant qu'en 2010, quasiment tous ses modèles multimédias auraient un écran tactile, un clavier complet ou les deux, contre moins de la moitié l'an dernier.

Le C5 est le premier modèle CSeries de Nokia, une gamme centrée sur l'utilisation des réseaux communautaires en ligne. Elle vient s'ajouter aux gammes ESeries, composée de combinés professionnels, XSeries, qui regroupe des combinés musicaux destinés à un public jeune, et NSeries, les téléphones haut de gamme du fabricant finlandais.

Tarmo Virki, Jean Décotte pour le service français

 
<p>Nokia a d&eacute;voil&eacute; mardi un nouveau combin&eacute; multim&eacute;dia, le C5, afin de profiter de l'engouement pour les plates-formes communautaires sur le r&eacute;seau internet mobile et de r&eacute;pondre &agrave; la forte demande en "smartphones" bon march&eacute;. /Photo d'archives/REUTERS/Albert Gea</p>