Résultats 2009 en net recul pour Teleperformance, reprise en vue

mardi 2 mars 2010 18h58
 

PARIS (Reuters) - Le numéro un mondial des centres d'appels Teleperformance a publié des résultats 2009 en fort repli, annoncé une baisse de son dividende et n'a pas formellement confirmé ses objectifs pour 2010.

La société française a indiqué dans un communiqué que son activité devrait être marquée par un début de reprise au deuxième trimestre "suivi d'une sensible amélioration sur le second semestre".

Teleperformance a également fait état d'un début d'année "difficile", particulièrement en Europe. Le groupe souligne que la réorganisation de son activité en France continuera de peser sur l'exercice 2010, l'Italie et la "zone germanique" restant "des sources de préoccupation".

"Les objectifs qui ont été annoncés en novembre 2009 seront réexaminés, comme tous les ans, à l'occasion de notre prochaine réunion financière qui se tiendra le 26 mai ; ils s'appuieront sur les réalisations du 1er trimestre 2010 et une analyse des tendances du marché", a également indiqué Teleperformance.

Le groupe avait fait savoir en novembre qu'il tablait pour 2010 sur un chiffre d'affaires en progression de 0 à 3% à données comparables et sur un résultat avant impôts, intérêts et amortissement (Ebita) courant représentant 9% à 9,5% des ventes, sur la base d'un euro à 1,5 dollar.

Il a engagé ces derniers mois une réorganisation de sa filiale française, avertissant en novembre dernier que ses comptes seraient affectés par des coûts significatifs de restructuration.

Teleperformance a enregistré en 2009 un résultat net part groupe de 88,2 millions d'euros (-24,2 %), un résultat opérationnel de 130 millions contre 177,9 millions en 2008 et un chiffre d'affaires de 1,847 milliard (+3,5%).

Le résultat opérationnel intègre une provision de 21 millions d'euros qui correspond à une première estimation du coût du plan social qui a été annoncé par la filiale TP France en 2009 et dont la mise en oeuvre a débuté le 4 février.

Retraité de cet élément, l'Ebita s'établit à 156,2 millions d'euros, représentant 8,5% du chiffre d'affaires.

La société propose un dividende à 0,33 euro par action, contre 0,44 euro au titre de 2008.

Benjamin Mallet, édité par Danielle Rouquié

 
<p>Publiant des r&eacute;sultats 2009 en fort repli, le num&eacute;ro un mondial des centres d'appels Teleperformance a annonc&eacute; mardi une baisse de son dividende et n'a pas formellement confirm&eacute; ses objectifs pour 2010. /Photo d'archives/REUTERS/Sherwin Crasto</p>