Bruxelles avalise l'alliance Orange/T-Mobile au Royaume-Uni

lundi 1 mars 2010 15h01
 

BRUXELLES (Reuters) - Le projet de rapprochement au Royaume-Uni d'Orange et T-Mobile, filiales de France Telecom et Deutsche Telekom, a reçu un feu vert conditionnel de la Commission européenne.

L'autorisation accordée par l'exécutif communautaire est liée à la modification d'un accord de partage du réseau existant avec Hutchison 3G UK afin de permettre une concurrence suffisante sur le marché et à la cession d'un quart du spectre combiné d'Orange et T-Mobile dans la bande 1.800 MHz.

Dans un communiqué, la Commission européenne explique qu'"à la lumière de ces engagements, l'Office of Fair Trading (OFT) a retiré sa demande de soumettre l'affaire à l'examen des autorités britanniques chargées de la concurrence".

"Je suis heureux que nous soyons rapidement parvenus à résoudre les problèmes de concurrence dans cette affaire, en étroite collaboration avec l'État membre concerné", a déclaré Joaquín Almunia, commissaire européen chargé de la Concurrence, cité dans le communiqué.

Orange et T-Mobile ont dévoilé en septembre leur projet de rapprochement sur le marché britannique, par le biais de la création d'une coentreprise à 50-50 qui détiendrait 37% environ du marché.

L'opération, qui ramènera de cinq à quatre le nombre des opérateurs mobiles dans le pays, avait été notifiée à la Commission européenne le 11 janvier 2010 afin d'obtenir son autorisation en vertu du règlement sur les concentrations.

Julien Toyer, édité par Benoît Van Overstraeten

 
<p>Le projet de rapprochement au Royaume-Uni d'Orange et T-Mobile, filiales de France Telecom et Deutsche Telekom, a re&ccedil;u un feu vert conditionnel de la Commission europ&eacute;enne. /Photo d'archives/REUTERS/Darren Staples</p>