Apple a envisagé de grosses acquisitions, sans trouver de cible

mercredi 24 février 2010 07h37
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - L'un des principaux dirigeants d'Apple a déclaré mardi que le groupe avait envisagé de racheter de grandes entreprises dans le cadre de sa stratégie de fusions-acquisitions, mais qu'aucune des cibles étudiées n'avait répondu à ses critères.

Tim Cook, directeur général adjoint du groupe américain, a rappelé qu'Apple avait davantage recours à des acquisitions de petite taille, pour mettre la main sur des compétences ou des technologies spécifiques.

Il a ajouté qu'aucune grande entreprise n'avait réussi "un test stratégique et financier".

"Nous ne jetons pas notre argent par les fenêtres. Donc, tant que nous n'aurons pas trouvé quelque chose qui ait vraiment un sens pour les actionnaires d'Apple, nous ne le ferons pas. (...) Si nous en trouvons une grande, nous ne serons pas timides mais nous le ferons pas juste pour le principe", a-t-il dit lors d'une conférence organisée par Goldman Sachs à San Francisco.

Apple dispose d'environ 40 milliards de dollars (30 milliards d'euros) de trésorerie et de nombreux actionnaires s'interrogent sur l'usage qu'il entend en faire.

Ses deux dernières acquisitions ont été relativement modestes: il s'agissait du spécialiste de la publicité sur mobiles Quattro Wireless et du service de musique sur abonnement Lala.

Tim Cook a précisé que le groupe prévoyait d'ouvrir une cinquantaine de magasins cette année, un chiffre situé dans le haut de la fourchette initialement évoquée.

Il a expliqué que la décision de ralentir ce programme d'ouvertures en 2008, prise à cause de la crise, permettait aujourd'hui à Apple de profiter de nombreuses opportunités d'acquisitions immobilières.

Gabriel Madway, Marc Angrand pour le service français

 
<p>Apple a envisag&eacute; de racheter de grandes entreprises dans le cadre de sa strat&eacute;gie de fusions-acquisitions, mais aucune des cibles &eacute;tudi&eacute;es n'a r&eacute;pondu &agrave; ses crit&egrave;res, selon Tim Cook, directeur g&eacute;n&eacute;ral adjoint du groupe am&eacute;ricain. /Photo prise le 25 janvier 2010/REUTERS/Brendan McDermid</p>