La marge 2009 de Steria meilleure que prévu

lundi 15 février 2010 19h47
 

PARIS (Reuters) - Steria annonce une croissance organique de 0,9% de ses ventes au quatrième trimestre, bénéficiant du dynamisme du Royaume-Uni et d'une amélioration en France, ses deux premières divisions.

La société de services et d'ingénierie informatiques (SSII) précise dans un communiqué que sa marge opérationnelle de 2009 devrait dépasser son indication antérieure, qui était un taux similaire à celui de 6,9% enregistré au premier semestre.

Steria, qui publiera ses résultats annuels le 15 mars, a réalisé un chiffre d'affaires de 1.630 millions d'euros l'an dernier, en ligne avec le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le groupe a accusé sur l'exercice un recul de 3,1% de son chiffre d'affaires à périmètre et taux de change constants, moins marqué que la baisse de l'ordre de 3,5% qu'il anticipait.

La division française, la deuxième en termes de chiffre d'affaires derrière le Royaume-Uni, a vu ses ventes reculer de 5,3% en données organiques sur l'ensemble de l'exercice, ramené à 3,1% au dernier trimestre et une légère croissance organique en décembre.

Steria, qui compte parmi ses clients Barclays et EDF, précise que ses ratios de prises de commandes et de carnets d'affaires par rapport au chiffre d'affaires sont restés "solides" en fin d'année dernière et similaires à ceux de la fin 2008 pour sa division britannique.

Pour la France, il fait état d'une "dynamique encourageante pour 2010" en terme de commandes et de carnet d'affaires.

Cyril Altmeyer, édité par Gilles Guillaume

 
<p>Fran&ccedil;ois Enaud, directeur g&eacute;n&eacute;ral de Steria. La soci&eacute;t&eacute; de services et d'ing&eacute;nierie informatiques (SSII) annonce une croissance organique de 0,9% de ses ventes au quatri&egrave;me trimestre, b&eacute;n&eacute;ficiant du dynamisme du Royaume-Uni et d'une am&eacute;lioration en France, ses deux premi&egrave;res divisions. /Photo prise le 16 septembre 2009/REUTERS/John Schults</p>