Alliance d'opérateurs mobiles pour défier l'AppStore

lundi 15 février 2010 16h50
 

par Nicola Leske

BARCELONE (Reuters) - Vingt-quatre opérateurs de téléphonie mobile ont formé une alliance pour créer une plate-forme ouverte d'applications et ainsi concurrencer le très populaire Appstore d'Apple.

Cette initiative est soutenue par trois des principaux fabricants de combinés, LG Electronics, Samsung et Sony Ericsson, a annoncé lundi la GSM Association lors du salon mondial du mobile qui se tient à Barcelone.

Des analystes sont toutefois sceptiques sur l'efficacité d'un projet réunissant autant de participants et soulignent qu'il sera difficile de faire concurrence à la puissance de la marque Apple.

"Je me demande vraiment si un groupe aussi important d'opérateurs mobiles sera capable d'atteindre le niveau de coopération et d'intégration nécessaire pour faire de cette initiative un succès", explique Mark Newman, directeur de recherche à Informa Telecoms & Media.

"Certains de ces opérateurs (notamment AT&T et Sprint) se livrent une concurrence acharnée et ils se sont toujours efforcés de trouver les moyens de se différencier afin de gagner des parts de marché", ajoute-t-il.

Parmi les opérateurs, AT&T, Bharti Airtel, China Mobile, MTN Group, NTT DoCoMo, Orange, Orascom Telecom, Telefonica et Vodafone se sont engagés à soutenir l'initiative, a précisé la GSMA.

Tous ces opérateurs réunis représentent plus de trois milliards de clients dans le monde, a dit la GSMA, ajoutant que le projet permettra de réduire la fragmentation du secteur.

Dans un premier temps, "l'alliance va chercher à unifier les communautés de développeurs de ses membres et créer un seul et harmonieux point d'entrée pour faciliter l'intégration de nouveaux développeurs", a dit l'association.   Suite...

 
<p>Vingt-quatre op&eacute;rateurs de t&eacute;l&eacute;phonie mobile, soutenus par les trois des principaux fabricants de combin&eacute;s que sont LG Electronics, Samsung et Sony Ericsson, ont form&eacute; une alliance pour cr&eacute;er une plate-forme ouverte d'applications et ainsi concurrencer le tr&egrave;s populaire Appstore d'Apple. /Photo d'archives/REUTERS/Albert Gea</p>