L'Ebitda de BT Group en haut du consensus au 3e trimestre

jeudi 11 février 2010 09h46
 

LONDRES (Reuters) - BT Group publie un résultat brut d'exploitation trimestriel en hausse de 11%, situé dans le haut de la fourchette de prévisions, grâce à d'importantes réductions de coûts et il annonce avoir conclu un accord sur le financement des retraites de ses salariés étalé sur 17 ans.

Le premier opérateur de téléphonie fixe du Royaume-Uni a précisé que le déficit de son régime de retraites avait été fixé à neuf milliards de livres (10,2 milliards d'euros) fin 2008.

Il précise que l'accord devra être soumis à l'autorité de régulation des retraites, qui a déjà évoqué "des préoccupations importantes" concernant certains points de l'accord.

BT est en phase de reprise après deux avertissements successifs sur les résultats de sa principale division ("Global Services"), qui l'ont conduit à accélérer la réduction de ses coûts et de ses effectifs.

Jeudi, il a déclaré avoir réalisé d'importants progrès en matière de maîtrise de ses coûts, y compris au sein de Global Services et ajouté s'attendre à une amélioration de son cash-flow.

Son chiffre d'affaires trimestriel a reculé de 4% à 5,2 milliards de livres, dépassant légèrement le consensus Reuters de Starmine, qui le donnait à 5,13 milliards.

Son bénéfice avant impôt, charges financières, dépréciation et amortissement (Ebitda) a progressé de 11% à 1,44 milliard de livres grâce au redressement de la branche Global Services.

Les analystes anticipaient un Ebitda de 1,42 milliard.

Le groupe a porté sa prévision de cash-flow libre annuel à environ 1,7 milliard de livres, contre au moins 1,6 milliard auparavant.

Il vise un Ebitda annuel de 5,7 milliards.

Kate Holton, version française Marc Angrand

 
<p>BT Group publie un r&eacute;sultat brut d'exploitation trimestriel en hausse de 11%, situ&eacute; dans le haut de la fourchette de pr&eacute;visions, gr&acirc;ce &agrave; d'importantes r&eacute;ductions de co&ucirc;ts et il annonce avoir conclu un accord sur le financement des retraites de ses salari&eacute;s &eacute;tal&eacute; sur 17 ans. /Photo d'archives/REUTERS/Toby Melville</p>