L'Iran compterait fermer le service de messagerie de Google

mercredi 10 février 2010 22h59
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Le gouvernement iranien a décidé de suspendre à titre permanent le service de messagerie de Google dans le pays, rapporte le Wall Street Journal sur son site internet.

La décision a été annoncée par l'agence iranienne des télécommunications, qui a déclaré qu'elle mettrait bientôt à disposition des Iraniens un service de messagerie national, ajoute le journal.

Internet est notamment utilisé par l'opposition pour communiquer et appeler à des rassemblements.

Le Wall Street Journal a indiqué que l'impact de cette décision sur la messagerie Gmail en Iran était difficile à mesurer. Aucun commentaire officiel n'a pu être obtenu dans l'immédiat de Téhéran ni de Google.

A Washington, le département d'Etat américain, qui n'a pas été en mesure de confirmer cette décision, a estimé que tous les efforts des autorités de Téhéran pour priver les Iraniens d'informations étaient voués à l'échec.

"Alors que les technologies de l'information permettent aux individus du monde entier de communiquer (...) comme jamais auparavant, le gouvernement iranien semble résolu à priver ses citoyens d'accès à l'information, à la possibilité de s'exprimer librement et d'échanger des idées", a déclaré le porte-parole P.J. Crowley.

"Les murs virtuels ne fonctionneront pas plus au XXIe siècle que les murs physiques n'ont fonctionné au XXe siècle", a-t-il ajouté.

Gabriel Madway et Arshad Mohammed, Jean-Stéphane Brosse pour le service français

 
<p>Selon le site internet du Wall Street Journal, le gouvernement iranien a d&eacute;cid&eacute; de suspendre &agrave; titre permanent le service de messagerie de Google dans le pays. /Photo d'archives/REUTERS/Morteza Nikoubazl</p>