La Chine ferme un site internet de pirates informatiques

lundi 8 février 2010 08h10
 

SHANGHAI (Reuters) - La Chine a fermé un site internet présenté comme la principale ressource pour les apprentis pirates informatiques et arrêté trois de ses membres, rapportent les médias locaux.

Le site "Black Hawk Safety Net" fournissait des instructions sur des techniques de piratage et permettait à ses 12.000 membres de télécharger, moyennant finance, des logiciels malveillants, rapporte le quotidien Wuhan Evening News, qui cite la police de Huanggang, à l'est de Wuhan.

Les récents déboires de Google en Chine ont attiré l'attention sur le phénomène du piratage informatique dans ce pays. Le géant californien avait subi plusieurs attaques et intrusions dans ses systèmes.

La Chine avait nié toute implication et affirmé qu'elle condamnait le piratage.

Le site internet a été fermé fin novembre et trois de ses membres ont été arrêtés et accusés d'activité criminelle, indique le journal, sans préciser pourquoi la nouvelle n'a été annoncée qu'à présent.

La ville de Wuhan abrite également l'Académie du Commandement des communications. Selon un témoignage devant le congrès américain de l'expert informatique James Mulvenon, en 2008, cette institution entraîne des pirates informatiques.

Il est difficile de dire d'où proviennent les cyber-attaques en Chine en raison de leur caractère très répandu et de l'utilisation de multiples adresses et serveurs par les pirates.

Melanie Lee, version française Gregory Schwartz