Telefonica tente de rassurer sur l'impact lié au Venezuela

vendredi 5 février 2010 19h37
 

MADRID (Reuters) - Telefonica annonce que des économies générées par une modification de la réglementation européenne compenseront, dans les comptes 2009, des charges exceptionnelles de 548 millions d'euros liées à l'inflation et à la dévaluation décidée au Venezuela.

Après un bond de 25% des prix à la consommation l'an dernier, le président vénézuélien Hugo Chavez a annoncé le mois dernier une dévaluation du bolivar.

Celle-ci se traduira par une dépréciation de 1,81 milliard d'euros des actifs de Telefonica en 2010, a précisé l'opérateur espagnol.

Parallèlement, les résultats 2009 incluront 591 millions d'euros de baisse des charges fiscales liée à la nouvelle réglementation européenne sur les investissements étrangers.

Cette modification aura un impact positif de 140 millions par an à partir de 2010.

Telefonica doit publier ses résultats annuels 2009 le 26 février.

A la Bourse de Madrid, l'action Telefonica a terminé en baisse de 1,6% vendredi à 16,40 euros avant la publication du communiqué.

Tracy Rucinski et Carlos Ruano, version française Marc Angrand

 
<p>Telefonica annonce que des &eacute;conomies g&eacute;n&eacute;r&eacute;es par une modification de la r&eacute;glementation europ&eacute;enne compenseront, dans les comptes 2009, des charges exceptionnelles de 548 millions d'euros li&eacute;es &agrave; l'inflation et &agrave; la d&eacute;valuation d&eacute;cid&eacute;e au Venezuela. /Photo d'archives/REUTERS/Sergio Perez</p>