Vodafone relève ses prévisions

jeudi 4 février 2010 12h40
 

par Kate Holton

LONDRES (Reuters) - Vodafone a relevé ses prévisions de résultats après avoir publié un chiffre d'affaires trimestriel supérieur aux attentes grâce à des réductions de coûts et à une amélioration de la conjoncture en Europe.

Les analystes estiment que ce dernier point, et notamment le redressement notable du marché turc, pourrait relancer l'intérêt pour la valeur, défavorisée récemment par les craintes de voir la baisse du chiffre d'affaires devenir une caractéristique structurelle du groupe et pas seulement cyclique.

"Les résultats de Vodafone peuvent souvent donner l'impression d'un jeu d'autos tamponneuses", a commenté Robin Bienenstock, analyste de Bernstein. "Il y a des points forts mais ils sont souvent occultés par certaines activités périphériques qui explosent (la Turquie par exemple) ou par d'énormes effets de change qui perturbent l'image globale."

"Ces résultats-là sont libres de toute mauvaise surprise et apportent des signes de reprise cyclique."

Le groupe britannique, actionnaire de SFR en France au côté de Vivendi, prévoit désormais que le bénéfice d'exploitation de son exercice fiscal 2010 se situera dans le haut de sa fourchette de prévisions, grâce à des dépréciations et amortissements réduits.

Il a en outre relevé de 500 millions de livres sterling sa fourchette de prévision de cash-flow libre.

SITUATION TENDUE EN INDE

Il explique que cette révision à la hausse prend en compte la croissance de ses activités en Italie, une amélioration des tendances en Grande-Bretagne et en Allemagne ainsi qu'une stabilisation en Espagne. La Turquie, elle, a renoué avec la croissance avec une hausse de 12,9% du chiffre d'affaires des services.   Suite...

 
<p>Vodafone a fait &eacute;tat jeudi d'un chiffre d'affaires trimestriel en hausse de 10,3%, sup&eacute;rieur aux attentes gr&acirc;ce &agrave; des mesures de r&eacute;duction des co&ucirc;ts et &agrave; une am&eacute;lioration des conditions d'activit&eacute; en Europe. Le groupe britannique a relev&eacute; ses pr&eacute;visions pour 2010. /Photo d'archives/REUTERS/Kevin Coombs</p>