2 février 2010 / 12:44 / il y a 8 ans

L'iPad d'Apple devrait séduire les consommateurs français

<p>L'iPad, la tablette tactile d'Apple d&eacute;voil&eacute;e la semaine derni&egrave;re, pourrait g&eacute;n&eacute;rer des ventes importantes en France, montre une &eacute;tude de l'institut GfK sur le taux de notori&eacute;t&eacute; et les intentions d'achats de l'appareil. /Photo prise le 27 janvier 2010/Kimberly White</p>

PARIS (Reuters) - L'iPad, la tablette tactile d'Apple dévoilée la semaine dernière, pourrait générer des ventes importantes en France, montre une étude de l'institut GfK sur le taux de notoriété et les intentions d'achats de l'appareil.

Alors que l'iPad n'arrivera sur le marché que fin mars, selon un sondage effectué le 27 janvier, soit 48 heures après sa présentation, auprès d'un échantillon représentatif de 1.000 internautes français, 76% des personnes déclarent avoir entendu parler de ce nouveau produit.

En termes d'intentions d'achats, 73% des personnes interrogées manifestent un intérêt pour la tablette d'Apple, contre seulement 27% qui se disent réfractaires. Chez les personnes possédant déjà des équipements conçus par Apple, ce taux grimpe à 96%, dont 63% d'intentions d'achats fermes.

D'après les normes établies par GfK, les intentions d'achats pour les produits existants ayant fait l'objet d'une campagne de promotion sont généralement plus proches de 60% à 70%, explique le cabinet d'études dans un communiqué.

"75,9% de notoriété pour un produit qui n'est ni lancé ni 'promotionné' est indéniablement une nouvelle superbe leçon de marketing de la part d'Apple", déclare Alexis Helcmanocki, directeur du Pôle Telecom, IT & Consumer Electronics chez Gfk Custom Research France.

Le cabinet estime qu'Apple est bien placé pour s'imposer dans les foyers grâce sa capacité à susciter l'engouement.

"Apple pourrait être le premier à tirer profit d'une tendance que GfK observe depuis plusieurs mois: le retour de l'émerveillement technologique", souligne l'analyste de GfK.

D'après les prévisions de l'institut d'études, quatre millions de tablettes devraient être vendues dans le monde cette année, dont 400.000 à 450.000 en France.

Toutefois, GfK ne donne pas d'estimations sur les ventes de l'iPad, estimant qu'il peut y avoir un décalage entre les intentions d'achats et le passage à l'acte.

L'iPad, à mi-chemin entre un PC portable et un smartphone, permet de lire des livres et des journaux, de visionner des films, de naviguer sur internet ou de jouer à des jeux vidéo. Il est équipé d'un écran tactile de 9,7 pouces. Son épaisseur ne dépasse pas 1,3 cm et son poids avoisine 700 grammes.

Disponible fin mars ou fin avril en fonction des modèles, la "tablette" d'Apple sera vendue 499 dollars (355 euros) aux Etats-Unis avec une capacité mémoire de 16 gigaoctets, 599 dollars pour 32 gigaoctets et 699 dollars pour 64 gigaoctets. Moyennant un supplément de 130 dollars, il pourra se connecter à un réseau de téléphonie mobile 3G.

Jusqu'à présent, les tablettes tactiles ne sont jamais parvenues à trouver leur public. Mais pour les concurrents traditionnels d'Apple, ce nouveau segment représente un enjeu de taille.

Le mois dernier, au CES, le salon de l'électronique grand public de Las Vegas, pratiquement tous les fabricants de PC, à l'instar de Hewlett-Packard, Dell et Lenovo Group, ont ainsi présenté des prototypes de tablettes tactiles.

Claude Chendjou, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below